Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Current show

Background

Poutine contre l’Occident – la revue de presse du 20 juin 2019 – édition du soir

Written by on 20 juin 2019

Trois Russes et un ukrainien sont maintenant sous le coup d’un mandat d’arrêt international.
Ce, un peu moins de cinq ans après le crash du vol M-H-17.
Leur est reproché le meurtre des 298 passagers à bord de l’engin.
Moscou persiste à récuser toute responsabilité dans l’affaire.
Le procès contre les quatre hommes devrait commencer en 2020.
Les éditorialistes européen appellent à accentuer la pression sur le Kremlin.

Les britanniques du Financial Times préconisent eux une intensification de la pression économique pour forcer le Kremlin à coopérer :

“Si Moscou refuse d’extrader les suspects, la communauté internationale sera bien obligée de durcir les sanctions.
L’économie russe a résisté aux sanctions qui lui sont imposées depuis 2014.
Mais un essoufflement de la croissance et une contraction des revenus réels attisent ce que les instituts de sondage appellent le ‘mécontentement populaire’, d’autant plus que Poutine sera à l’antenne ce jeudi pour son rendez-vous télévisé annuel de questions-réponses avec les citoyens.
Le président accuse un Occident hostile à la Russie d’avoir délibérément transformé le pays en ‘forteresse assiégée’.
Jusqu’ici, le peuple a avalé le morceau.
Mais il se peut qu’il lui reste bientôt en travers de la gorge, et que Poutine doit trouver une autre histoire.”

https://www.ft.com/

De Volkskrant aux pays-bas et sous la plume du chroniqueur Bert Wagendorp souligne quant à lui que l’enquête remonte jusqu’au Kremlin :

“Le sort qu’a connu le vol MH17 est emblématique des entorses à la vérité.
Non seulement la vérité de l’avion abattu, mais plus généralement la tentative de manipuler toutes les vérités – surtout quand il s’agit des démocraties occidentales.
Le nom du maître de cérémonie de l’attaque a été prononcé lors de la conférence de presse : Vladislav Sourkov.
Ancien vice-Premier ministre, Sourkov est actuellement l’un des principaux conseillers du président Poutine.
Sa devise : contrôler la vérité et la manipuler à sa guise pour dominer le monde.
Le Parquet devra non seulement prouver la culpabilité des quatre hommes, mais en s’en prenant au grand marionnettiste qui tire les ficelles en coulisses, elle croise aussi le fer avec Poutine.”

https://www.volkskrant.nl/

Enfin, en Russie, le portail web Ekho Moskvy est assez pessimiste et estime que ces grands criminels présumés ne sont pas près d’être condamnés :

“Il y a fort à parier que la Russie propose que les audiences contre les ‘quatre mercenaires’ soient confiées à un tribunal situé sur le territoire russe, ce que l’Occident n’acceptera sûrement pas.
Mais il ne faut jamais dire fontaine, je ne boirai pas de ton eau. Car si la Russie ne livre pas les accusés, elle s’exposera à de dures sanctions, car il s’agit de crimes cardinaux.
Poutine s’en soucie comme d’une queue de cerise, mais son successeur entendra-il la chose de la même oreille ? S’il ne s’agit pas d’un ultra-patriote fou, il devra tâcher de rafistoler les relations avec l’Occident.
Il se peut donc que ces suspects, entre autres, finissent par être extradés, mais dans de nombreuses années seulement, le jour où leur nom et l’idée de la ‘Nouvelle Russie’ auront cédé la place à de tout autres problèmes.”

https://echo.msk.ru/

Réalisé en partenariat avec Eurotopics


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *