Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Background

Google : départ des fondateurs, l’édito de Constantin Pavléas

Written by on 8 janvier 2020

En effet, Larry Page et Sergey Brin, les fondateurs de Google, le fameux moteur de recherche, étaient à la tête du géant de l’Internet depuis 21 ans. Le 4 décembre 2019, ils ont annoncé leur départ d’Alphabet, la maison-mère de Google. Ils estiment qu’Alphabet et Google “n’ont plus besoin de trois têtes” et laissent donc les rênes à Sundar Pichai, l’actuel Président de Google. Larry Page et Sergey Brin vont donc profiter d’une confortable retraite anticipée à 46 ans.

Euradio – Peut-on vraiment parler d’un départ ? 

Effectivement, il faut reconnaître qu’ils avaient déjà pris beaucoup de recul depuis deux ans sur les affaires courantes et participaient plus rarement aux décisions exécutives. 

Mais à eux deux, Larry Page et Sergey Brin détiennent la majorité des actions d’Alphabet, et conservent donc tout leur pouvoir au sein du conseil d’administration. 

Ils présideront donc aux destinées de la société mais en prenant plus de distance par rapport à la gestion quotidienne.

Euradio – Est-ce que cette annonce intervient à un moment particulier ?

Oui, l’annonce de leur départ intervient à un moment de tourmente pour le groupe californien. Google est confrontée à des nombreuses enquêtes, notamment sur des questions de concurrence et des questions de protection des données personnelles.

Euradio – Pouvez-vous nous rappeler de quoi il s’agit ? 

En juin 2019, l’Union Européenne avait infligé une amende record à Google de 2, 42 milliards d’euros pour abus de position dominante. Au total, au cours des 2 dernières années, c’est 8 milliards d’euros d’amendes qui ont été infligées à Google par la Commission européenne. Sous la houlette de Mme Margrethe Vestager, la Commissaire à la Concurrence, les autorités européennes exigent que Google modifie ses pratiques commerciales. Cette exigence sera amplifiée par les nouvelles règles actualisées du droit de la concurrence au sein de l’Union. 

L’exécutif européen a aussi ouvert une enquête préliminaire début décembre 2019 sur les pratiques de Google en termes de collecte et d’utilisation des données. L’enquête préliminaire est en cours, a fait savoir le régulateur européen.

Euradio – Donc beaucoup de problèmes avec l’Europe en particulier ?  

Oui mais pas seulement. Aux États-Unis, le moteur de recherche fait aussi face à plusieurs enquêtes antitrust pour déterminer s’il a abusé de sa position dominante sur certains marchés.

De surcroît, de nombreux gouvernements et régulateurs dans le monde accusent Google de mauvaises pratiques en termes de protection de la vie privée et de gestion des données personnelles.

Euradio – Mais Google n’est pas le seul géant de l’internet visé par ces enquêtes, n’est-ce pas ?

Oui, c’est exact. Il y a une réaction de la part des autorités dans le monde face au pouvoir détenu par les géants du net, les GAFAM, et une volonté politique de mieux encadrer leurs pratiques. L’année 2019 a été marquée par une multiplication d’enquêtes antitrust contre Google, Amazon, Facebook et Apple, non seulement au sein de l’Union européenne mais aussi à Washington et dans d’autres pays. Certaines voix se sont élevées pour demander le démantèlement des GAFAM, telle la sénatrice américaine, Elizabeth Warren. 

L’Europe reproche régulièrement à Google comme aux autres géants numériques de ne pas payer leur juste part d’impôt, grâce à des montages d’optimisation qui leur permettent de transférer leurs bénéfices vers des États à faible fiscalité comme l’Irlande ou le Luxembourg. 

Malgré tout, les GAFAM restent tout-puissants en Bourse. Les GAFAM ont battu des records boursiers en 2019, dans le sillage du Nasdaq qui a gagné 36 % en un an. Amazon a gagné 23 %, Alphabet 28 %, Facebook s’est envolé de 56 % et Apple de 85 %. 


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *