Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Novorama

22:00 23:00

Background

Poésie sort par la porte, revient en tempête par la fenêtre : La revue de presse locale

Written by on 11 février 2020

“Tempête Ciara : Autant emporte le vent”. Ce matin Nord Éclair se fait poète en sa Une.

Et face à une catastrophe naturelle comme la tempête Ciara, comment ne pas comprendre. Maintenant qu’elle est passé, votre presse fait un état des lieux.

“Ciara s’est déchaînée” titre donc la Voix du Nord, rappelant que jusqu’à vingt et un mille foyer ont eu leur électricité coupée juste dans les Hauts-de-France.

C’est aussi ce que l’on peut retrouver en Une de l’Est Républicain, “La tempête Ciara a laissé des traces”. Ou encore dans le DNA, avec “Ciara a fait du dégât”. Ou, dernière variation, dans le Républicain Lorrain, “Ciara s’en va : les dégâts sont là”.

Plus positif, la Presse de la Manche titre quant à elle “La Manche résiste à des vents records” et de se réjouir que, malgré les plus de cent cinquantes interventions des pompiers, les dégâts eux sont resté limités.

Une autre catastrophe que l’on retrouve dans les pages de votre presse quotidienne régionale, est plus de la nature des répliques d’un séisme, non pas naturel, mais bien politique.

Le Télégramme titre donc “Merkel dans la tourmente”.
Et par tourmente, le quotidien ne fait donc pas référence à la tempête Ciara, mais bien au séisme que fut l’alliance entre la droite modéré et l’extrême droite allemande dans la région du Thuringe.

Séisme politique qui lui a déjà coûté sa dauphine, qui a décidé qu’elle ne prendrait finalement pas sa suite, et menace de lui coûter sa grande coalition avec les sociaux-démocrates.

C’est peut-être aux frontières allemande, en Alsace que la chancelière devrait chercher une solution. Car, bien qu’il n’ait lui même pas résisté au séisme Macron, “La leçon de République du professeur Hollande” s’affiche en Une de l’Alsace.

Et il y a comme un air d’ancien monde dans une partie de la presse ce matin : l’Eclair Pyrénées titre par exemple “Municipales : Bayroux descend dans l’arène”.

A un peu moins d’un mois des municipales, la campagne est bien en route, à défaut d’en marche.

Mais aussitôt mis à la porte, le nouveau monde revient par la fenêtre, le nouveau monde post-Brexit particulièrement dans la Une du Maine Libre.

“L’amertume de l’élue poussée vers la sortie” titre le quotidien, et il revient donc sur Jeanne Grace, élue municipale à Louvigny, mais britannique, et donc démissionnée d’office, maintenant que la première part du Brexit est achevée.

Amertume pour les élus pour qui c’est donc le cas, mais aussi peut-être pour leurs administrés alors que “les candidats sont rares” comme le titre ce matin Centre Presse, dans son édition de l’Aveyron.

Le renouvellement en politique est particulièrement difficile dans les petits communes, comme nous l’avons entendu avec l’invitée du jour, la chercheuse Isabelle Lacroix. Si vous avez raté cet entretien, il est bien entendu à retrouver sur notre site, au trois W point Euradio point FR.

Et pour un autre bilan de même nature, si vous habitez en Charente, vous pouvez bien sûr vous tourner vers votre quotidien de référence, la Charente Libre qui titre ce matin “Municipales : des communes toujours sans candidats”. Votre journal vous explique donc ce qui risque de se passer si personne ne se déclare finalement.
Quant à pourquoi cela ce passe, c’est Centre Presse qui le rappelle encore le mieux : “Violences contre les Maires, ils témoignent”. La proximité aux baffes ont vous dit.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *