Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Background

Enfin, tourner la page : L’édito de Jérôme Flury

Written by on 12 février 2020

Bonjour Jérôme ! Comme chaque semaine, vous nous appelez de Strasbourg et cette semaine, les députés européens sont en session dans la capitale alsacienne, une session particulière.

Bonjour Eugène, ça y est en effet, on peut enfin le dire, ils sont partis ! Le Parlement européen est un peu différent cette semaine puisque de nouveaux députés sont venus compenser une partie des départs. Et après un premier jour tempétueux, le calme est revenu à Strasbourg, où le soleil s’est installé. Depuis lundi, les députés européens sont donc au travail sur de nouveaux dossiers. Le tout dans une ambiance calme. Enfin ! Et parmi les premières questions, la procédure sur l’élargissement de l’Union dont nous parlons depuis quelques semaines déjà. Nous ne sommes plus que 27, pour un moment seulement peut-être.

Nous avons également évoqué dans un éditorial précédent la situation préoccupante de l’état de droit en Pologne, il fait également l’objet d’un débat au cours de la session plénière.

Par ailleurs, cette semaine, les questions financières ne sont pas écartées. Le rapport annuel 2018 de la BCE a fait l’objet de discussions ce mardi 11 février. De plus, ce mercredi matin, les eurodéputés échangeront autour de la préparation du Conseil européen extraordinaire qui portera sur le cadre financier pluriannuel.

La situation humanitaire des réfugiés est également débattue cet après midi dans l’hémicycle et plus précisément celle des réfugiés aux frontières extérieures de l’Union. Nul doute que le cas des réfugiés syriens en Turquie rentre dans cette question.

Donc Jérôme cette fois, on parle de tout sauf du départ des Britanniques de l’Union… Ou presque !

Alors, oui, de nombreux sujets sont traités cette semaine, comme la question des faux documents et documents authentiques en ligne ou bien la mise en place d’une nouvelle stratégie globale entre Union européenne et Afrique. Malheureusement, les sept cent trente-deux députés européens ont bien été obligés d’en parler mardi matin. Le débat portait sur les relations futures entre l’Union et le Royaume-Uni. Parce qu’il va bien falloir trouver de quelle manière continuer.

Alors oui, ils sont partis, certes, même s’il est encore difficile de prédire la suite. Il est évident que nous n’avons pas fini d’entendre parler du Royaume-Uni. Ce départ, fait unique dans l’histoire de la construction européenne, va avoir des conséquences dans tous les domaines. Mais désormais, il est l’heure de se mettre, ou de se remettre à œuvrer sur des sujets très importants, comme le Green Deal.

Enfin, puisque les élections américaines seront également l’un des enjeux clés de l’année, Donald Trump s’est exprimé à propos de l’Union européenne. Le président américain appelle les pays membres de l’UE à ouvrir davantage leur marché aux produits américains, notamment agricoles. Les négociations entre les Etats-Unis et l’Europe sont un sujet ancien, sans cesse sujet à discussions. Nous finirons d’ailleurs cet édito avec la question des échanges commerciaux, car vous aurez peut-être déjà entendu parler d’un autre accord cette semaine.

Soixante-huit organisations non gouvernementales ont en effet appelé lundi les députés européens à ne pas ratifier l’accord de libre-échange conclu entre l’Union et le Vietnam qui doit permettre de supprimer 99% des droits de douanes sur les biens échangés entre les deux parties. Ces associations mettent en garde sur le fait que « le Vietnam n’offre pas de garanties suffisantes en matière de respect des libertés publiques». Elles posent la question suivante : «Peut-on encore ratifier des accords de commerce avec des pays qui ne respectent pas les droits humains et sociaux et qui ne respectent pas les libertés fondamentales ? » Le Parlement a cependant prévenu que l’accord commercial serait suspendu en cas de violation des droits de l’Homme. Des droits qui sont aussi à l’agenda de la semaine puisque des cas de violation de ces droits, en Guinée-Conakry à l’encontre des manifestants, ou dans les mines de Madagascar, seront débattus vendredi.
Pour résumer, un programme dense pour cette session. Et au final, la vie continue, les polémiques et les négociations aussi. Impossible de s’ennuyer dans le monde des eurodéputés !


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *