Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Radio Rectangle

20:00 22:00

Background

Le chiffre du jour : 3, 10 et 2 458

Written by on 12 février 2020

3 filles, 10 jours et 2 458 prédateurs sexuels.
C’est le bilan surprenant du documentaire réalisé par des cinéastes tchèques, sur le cyberharcèlement sexuel envers des adolescents.

Le long métrage V Síti suit une expérience sociale particulièrement forte.
3 actrices majeures, mais avec une apparence juvénile,
ont été choisies pour interpréter les jeunes filles d’une douzaine années.
Presque 2 500 hommes adultes ont contacté ces profils,
créés par l’équipe du documentaire pour les actrices,
dans le but de susciter à terme un rapport sexuel.
Dans l’une des chambres factices conçues pour le décor,
l’équipe a observé, pendant 10 jours et en direct,
les interactions entre actrices et prédateurs sexuels,
communiquant par chat sur les réseaux sociaux ou même par Skype.

Le documentaire montre les différentes pratiques
des cyber-harceleurs sexuels:
par exemple, la méthode du miroitage –
où l’enfant poste une photo de chevaux sur son profil.
Le prédateur gagne ainsi sa faveur, en prétendant adorer les équidés.
Mais aussi la méthode du chantage émotionnel : une fois que les prédateurs ont obtenu les photos compromettantes,
ils menacent de les publier si les enfants n’envoient pas de photos
ou de vidéos supplémentaires.

Le film a suscité un grand débat sur cyber-harcèlement sexuel
en Tchéquie. Un phénomène pas vraiment connu,
qui a poussé les cinéastes du film à envisager la mise en place
d’une véritable campagne de sensibilisation et d’éducation, à destination des jeunes publics.

Pourtant ce n’est pas seulement le problème de la société tchèque.
En 2019, dans une interview pour l’Express, une gendarme, Violaine Chabardes, a alerté sur la montée en puissance des cyber-agressions sexuelles, endurées par les jeunes de 12 à 15 ans en France.
S’il y a cinq ans, une vingtaine de harcèlements sexuels subis via Internet étaient traités annuellement,
aujourd’hui, il s’agit d’une bonne centaine. Et les victimes sont de plus en plus jeunes.

Alors; chers auditeurs, faites bien attention sur Internet,
et parlez avec les mineurs qui vous sont proches, des dangers du Net.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *