Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Background

Masques “volés” en Tchéquie : retour sur une fake news qui fait grand bruit

Written by on 24 mars 2020

Une actualité étonnante, qui a traversé toute l’Europe et que de nombreux médias d’Europe de l’Ouest ont repris. Apparemment les autorités tchèques auraient volé presque sept cent mille masques destinés à l’Italie, sans pour autant compenser leur vol. L’information sur cet acte, peu solidaire, a beaucoup été partagée sur les réseaux sociaux ; soulevant énormément d’émotion. Mais est-ce réellement tout à fait vrai ?

Alors dans les faits, il y a une semaine, la police tchèque a confisqué six cent quatre-vingt mille masques et vingt-huit mille respirateurs dans un dépôt d’une zone industrielle, située au nord de Prague. La raison : ces outils de protections étaient détenus par des spéculateurs, qui envisageaient de les revendre 100 % plus chers que la normale. Dans le dépôt, la police a également trouvé environ cent mille masques, dont la provenance était obscure, et qui ont finalement été eux aussi confisqués. Plusieurs lanceurs d’alertes ont signalé que cette partie de la saisie pourrait être en réalité une aide humanitaire, d’après les étiquettes sur les boîtes. Le gouvernement tchèque l’a alors vérifiée et confirmée a posteriori. Il s’agit de masques envoyés en Europe par la Croix rouge d’une province chinoise, pour aider ses concitoyens venus à la rescousse de l’Italie. La question s’est toutefois posée : pourquoi ces masques ont été retrouvés dans ce dépôt ? La police tchèque a donc commencé son enquête, qui est toujours en cours d’instruction.

Le gouvernement tchèque a dès lors contacté l’ambassade italienne à Prague, pour négocier une compensation de cette aide humanitaire, qui finalement n’a jamais atteint l’Italie. Hier, la République tchèque a donc envoyé cent dix mille masques en Italie, dans un bus qui ramenait au pays quanante-deux Italiens, jusqu’alors coincés au beau milieu de l’Europe.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *