Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Avec la crise, Viktor Orbán pourrait-il renforcer son pouvoir ?

Écrit par sur 25 mars 2020

La pandémie de coronavirus n’a pas épargné la Hongrie : un pays qui compte désormais presque 230 cas de contamination et 10 décès. Comme de nombreux pays européens, la Hongrie a également déclaré l’état d’urgence, mais l’opposition politique hongroise, s’inquiète, aux côtés de certaines institutions et associations européennes. Mais pourquoi une telle méfiance ? Elles déplorent que le gouvernement hongrois, avec Viktor Orbán qui en est à la tête, essaye d’obtenir davantage de pouvoir, en profitant de la crise sanitaire.

L’état d’urgence dans le pays est, à l’heure actuelle, seulement temporaire. Le gouvernement d’Orbán a néanmoins proposé une loi d’exception, qui assure le prolongement de ce statut indéfiniment, jusqu’à son abrogation par le gouvernement. Dans ces conditions, le cabinet pourrait donc introduire ses décrets, suspendre la vigueur des lois déjà adoptées, ou encore interdire des élections et aussi des référendums ; tout cela sans aucune ratification du parlement. Effectivement, cette loi envisage que le parlement soit uniquement tenu informé des activités gouvernementales.

La deuxième partie de cette même loi permet à l’exécutif de punir toute personne qui s’opposerait aux mesures adoptées en cette période de lutte contre le Covid-19. Entre autres, la propagation de fake news sera aussi pénalement répréhensible, mais la loi ne précise pas vraiment, ce qui est considéré comme une infox. Alors les critiques contre le gouvernement pourraient bien être considérées comme des fake news. 

La loi en question sera de nouveau votée mardi prochain.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Continuer la lecture