Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 08:00

Background

Covid-19 : une plénière extraordinaire à Bruxelles

Written by on 27 mars 2020

La démocratie ne doit pas être arrêtée par un virus”, une phrase prononcée hier par David Sassoli, le président du Parlement européen lors d’une conférence de presse donnée à l’issue d’une session plénière un peu particulière…

Depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, le Parlement européen siège de façon temporaire à Bruxelles et non plus à Strasbourg, et ce pour éviter le déplacement de centaines de personnes vivant et travaillant pour la plupart dans la capitale Belge. Mais depuis quelques jours, les mesures mises en place par certains Etats membres pour lutter contre la propagation du virus se sont durcies. Pour assurer la continuité démocratique tout en s’adaptant aux circonstances, les eurodéputés ont donc participé hier à une journée de “plénières” un peu spéciale.  

Seuls le président de l’institution et les députés devant s’adresser à l’assemblée étaient présents physiquement. Tous les autres étaient appelés à rester chez eux, et ont donc pu suivre le déroulé des débats en ligne. Les votes ont pu être recueillis par mail. Briefing et conférences de presse se sont elles aussi tenues en direct sur Internet.

Cette session “extraordinaire” remplace formellement la session prévue les 1er et 2 avril prochains, et a été convoquée pour voter rapidement les mesures législatives nécessaires pour lutter contre l’épidémie. A savoir : la mise à disposition de 37 milliards d’euros aux Etats membres pour faire face aux conséquences de la crise, l’extension du Fonds de solidarité aux urgences de santé publique et l’assouplissement des règles applicables aux transporteurs aériens pour limiter le nombre de vols à vide.

Une procédure législative normale prends généralement six mois entre la proposition formulée par la Commission et son vote par le Parlement européen. Ces trois propositions ont été présentées par la Commission le 13 mars, et une dizaine de jours plus tard, le Parlement était donc prêt à voter les textes définitifs.

En quinze jours, nous avons fait un travail qui prend normalement plus de six mois, je ne pense pas qu’on puisse appeler ça de la bureaucratie”, réponse de Jaume Duch, le porte-parole du Parlement européen aux attaques de certains concernant la réaction de l’Union européenne, jugée trop lente par rapport à l’urgence de la crise sanitaire. 


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *