Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Les mensuelles

13:00 14:00

Background

5G et Covid-19 : bien loin de l’amour fou

Written by on 7 avril 2020

Alors qu’en France le confinement rallonge les délais techniques pour le déploiement du réseau 5G, en Angleterre, des citoyens militent contre cette nouvelle technologie, risquant de mettre en péril l’installation du tout nouveau réseau dans le pays.

Cela fait maintenant plusieurs mois que des théories complotistes reliant la 5G à l’épidémie de coronavirus circulent sur internet. Mais récemment, celles-ci ont vraiment pris de l’ampleur au Royaume-Uni. Sur les réseaux sociaux et dans les rues, une véritable guerre s’est déclenchée contre les nouvelles technologies.

Depuis jeudi, au moins vingt antennes téléphoniques ont été incendiées ou vandalisées à travers le pays. 

C’est un peu comme le mouvement “luddite” des XVIII et XIXème siècles, où les travailleurs anglais ont détruit les nouvelles machines dans les usines de coton et de laine, qui, selon eux, menaçaient leurs emplois. Sauf que les luddites étaient peut-être à juste titre préoccupés. Ici, la destruction est basée sur des allégations infondées.

Et contrairement aux luddites, les droits des travailleurs ne semblent pas être la principale préoccupation des “brigands de la 5G”. Après plusieurs confrontations entre citoyens et ingénieurs télécoms, qui maintiennent les infrastructures ; les opérateurs de réseaux sont de plus en plus préoccupés par la sécurité de leur personnel.

Circulent donc des théories différentes sur le lien entre Covid-19 et 5G. 

Certains disent que la technologie 5G a provoqué l’épidémie de coronavirus, affirmant que Wuhan en Chine – où la crise du Covid-19 a débuté – est également l’endroit où la 5G a commencé à être déployée. Ceci n’est pourtant pas le cas. Des villes en Corée du Sud et aux États-Unis avaient des réseaux 5G opérationnels bien avant Wuhan.

D’autres vont jusqu’à dire que le coronavirus n’existe même pas. Ils suggèrent que le Covid-19 serait une fiction inventée pour couvrir les dommages physiques causés par la 5G. En dehors de la nature évidemment insensée de cette affirmation, il n’y a aucune preuve que la 5G – ou tout autre type d’ondes d’ailleurs – soit nocive pour les individus.

Enfin, il y a une théorie plus spéciale, mais souvent très partagée, selon laquelle le coronavirus aurait été inventé par le milliardaire créateur de Microsoft, Bill Gates, avec une hypothétique volonté de dominer le monde, avec la création d’un vaccin dont il aurait le contrôle.

Youtube et Facebook ont pris des mesures pour supprimer ce genre de “fake news”, qui circulent sur leurs plateformes, et incitent les gens au vandalisme. Et MobileUK, le groupe industriel qui réunit les quatre principaux réseaux mobiles du Royaume-Uni, a adressé une lettre ouverte à ses clients et aux autorités, réclamant de l’aide pour mettre fin au vandalisme.

De l’autre côté de la Manche, en France, les plans d’Orange, Bouygues Telecom, SFR et Free, relatifs à la construction d’un réseau 5G ont été officiellement approuvés.

Ces quatre entreprises étaient les seules candidates à l’attribution de la fréquence qui va leur permettre de commencer le déploiement de la 5G. Elles sont supposées déployer le réseau aux entreprises, collectivités ou administrations qui voudraient des offres adaptées ou se voir confier des fréquences. Mais les enchères qui auraient dû avoir lieu sont reportées à plus tard. La nouvelle date n’est pas confirmée. 


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *