Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

00:00 06:30

Background

Le chiffre du jour : 400 millions

Écrit par sur 9 avril 2020

Notre chiffre du jour est 400 millions.

400 millions, c’est en euro le montant des pertes estimées du football français, si jamais la Ligue 1 ne reprend pas.
L’étude vient du cabinet d’audit KPMG, qui décompose la perte en 200 millions d’euro de droits télé, 140 millions de manque à gagner sur les partenariats et 60 millions d’euro de billetterie.
Une somme colossale qui explique la volonté farouche des acteurs du football de reprendre les compétitions au plus tôt, quitte à les jouer à huis clos.
Et encore, ces 400 millions d’euros font pâle figure à côté des pertes chez nos voisins européens : on parle de 650 millions en Italie, 750 millions en Allemagne, 950 en Espagne et enfin, le poids lourd du football mondial, la Premier League anglaise table sur des pertes estimées à 1,25 milliard d’euros.
Depuis le début de la crise, les gestes de générosité se multiplient dans le football, les polémiques aussi.
Les joueurs de la Juventus de Turin ont accepté un report de salaire de quatre mois, ceux du FC Barcelone ont renoncé à 70% de leur rémunération.
Les joueurs anglais, eux, font bloc contre la réduction de 30% que veut leur imposer le gouvernement
Il faut dire que la mesure n’aurait pas grand chose-d’égalitaire : une star comme le français de Manchester United, Paul Pogba gagne dix fois plus qu’un jeune joueur anglais qui débute à Sheffield United par exemple.
La crise du Covid-19 met en avant la fragilité de l’économie du football, basée sur une circulation très rapide de très grosses sommes d’argent.
Les pertes estimées de la Ligue 1, 400 millions d’euros on le rappelle, c’est peu ou prou ce que reverse chaque année le football français à l’Etat,
sous forme d’impôts, de taxes et autres cotisations.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Continuer la lecture