Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Background

Nettoyage : « Les premiers de cordée sont les premiers de corvée »

Written by on 9 avril 2020

En première ligne face à la crise dans l’ombre des soignants, les 3 millions et demi d’employés des entreprises de nettoyage en Europe génère chaque année 74 milliards d’euros de chiffre d’affaire pour plus de 170 000 entreprises. Pourtant, leurs conditions de travail, déjà difficiles en temps normal, ne font qu’empirer en période de crise sanitaire. Didier Goncalves, représentant syndical Solidaire à Lyon, nous explique pourquoi.

“Malheureusement ce sont des situations qu’on retrouve un peu partout en France. En général ces entreprises sont des groupes nationaux, dans le secteur particulier de la sous-traitance et dans un marché qui est fortement concurrentiel. Déjà en temps normal ces salariés subissent des conditions de travail dégradées, des bas salaires. Il y a quand même des injonctions paradoxales parce qu’on dit à la fois aux gens, et à juste titre, de rester chez eux, et on voit que ces salariés qui assument des fonctions essentielles pour les besoins de la population sont exposés, et on est vraiment dans les métiers totalement utiles.

Il n’est pas normal que certaines entreprises n’aient pas encore pris la mesure de la gravité de l’exposition de leurs salariés et ne mettent pas forcément en place les moyens appropriés. On s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup d’effets d’annonces. On avait dit que le chômage partiel serait pris en charge à 100% pour que les salariés n’aient pas de perte de revenu. Malheureusement on est encore dans les dispositions qu’il y avait avant la crise. C’est-à-dire au mieux ils touchent 84% du salaire. Il a été évoqué aussi une prime de 1000 euros pour les salariés en activité, vous voyez bien qu’à aucun moment on a cité que c’était possible pour les agents de nettoyage.

Donc il y a un sentiment d’abandon. Aussi une difficulté, et je ne leur jette pas la pierre, mais à avoir l’Inspection du Travail qui elle-même est débordée. Des syndicats se retrouvent presque eux-même en délégation de service public sur les demandes de renseignement. Donc oui on fait face, on s’organise en conséquence mais la tâche effectivement est ardue.”

Le secteur du nettoyage augmente de près de 10% par an en Europe depuis les années 90 selon la Feni (Fédération européenne du nettoyage industriel). En 2014, les trois quarts des entreprises étaient de petites structures, de moins de 10 salariés.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *