Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Les mensuelles

13:00 14:00

Background

Menace de crise alimentaire : le défi des États africains

Written by on 20 avril 2020

La fermeture des frontières à travers le monde perturbe toute la production de nourriture. Les Nations Unies avertissaient déjà début avril d’un début de crise alimentaire mondiale.

Une crise, qui toucherait d’abord les pays d’Afrique, explique Isabelle Manimben, chargée de mission en Afrique pour l’ONG CCFD Terre solidaire.

Le fait que les États ferment soudainement leurs frontières risque d’avoir des effets très négatifs, notamment en Afrique. Car de fait, il y a beaucoup de pays africains qui dépendent des importations, y compris celles de céréales. Très peu de pays africains couvrent leurs propres besoins en céréales, parce qu’il y a un déficit d’investissement dans l’agriculture familiale. Jusqu’à présent, les États africains misaient sur les investissements étrangers.

Donc les mesures brutales de fermeture des frontières – et on le voit par exemple en République démocratique du Congo – se traduisent par une hausse très forte des prix de denrées alimentaires.

Mais les ministres de l’Agriculture de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO, NDLR) se sont réunis et ont appelés à une relance de l’agriculture familiale. Bon, après, il va falloir voir quels effets peuvent avoir ces mesures et surtout quelles politiques vont être menées pour relancer la production domestique.

La crise du coronavirus révèle surtout la faiblesse des États pour assurer leur souveraineté alimentaire. Y compris en Europe : dont tous les pays dépendent aussi des importations. La fermeture des frontières au sein de l’espace Schengen inquiète encore plus les pays baltes : des petits pays qui n’ont pas de quoi produire beaucoup sur leur territoire.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *