Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 06:30

Background

“Les États européens privilégient les frontières à la vie humaine” : le lourd bilan d’Amnesty

Written by on 27 avril 2020

Les politiques migratoires privilégient toujours les frontières au détriment de la vie humaine.” C’est ce qu’écrit Amnesty international dans son rapport sur les droits de l’Homme en Europe, pour l’année 2019. L’ONG y dénonce des dérives autoritaires en Europe de l’Est. Mais aussi la gestion des migrants en Turquie et en Grèce. Marie Struthers est directrice générale pour le pôle Europe et Asie centrale chez Amnesty international.

Le fameux accord Turquie-Union européenne fait en sorte que les gens doivent subir des conditions terribles de détention. Ils sont plus ou moins emprisonnés en Turquie. Et en Grèce, on peut remarquer la situation absolument abominable des migrants et des demandeurs d’asile. Surtout pour les enfants, qui sont sans parents ou sans famille.

Et puis, cela s’est passé il n’y a que quelques jours : un nouvel accord a été signé entre l’Italie et la Libye sur le retour des migrants et des individus en quête d’asile. Or, on le sait très bien : ces pauvres ‘chercheurs’ d’asile sont logés dans des camps de détention en Libye, où la torture est régulièrement pratiquée.

Sur le reste du continent, Amnesty s’inquiète de la “criminalisation” de la solidarité : “On a vu criminaliser les gens qui simplement par leur bon cœur ont voulu soutenir ceux qui sont dans le besoin : les migrants, les demandeurs d’asile, les réfugiés. Des personnes qui finalement n’ont rien fait de plus que de leur offrir une tasse de thé. On a vu aussi des attaques évidemment violentes envers les journalistes et envers ceux qui travaillent dans le domaine humanitaire. C’est une tendance qui nous préoccupe beaucoup.

La solidarité (sous certaines formes, NDRL) est un délit dans huit pays européens, dont la France. Entre 2015 et 2018, 158 personnes et seize ONG ont subi des poursuites judiciaires en Europe pour cette raison.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *