Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme musical

00:00 08:00

Background

Nouvelle procédure contre la Pologne : “Le virus ne peut pas menacer la démocratie”

Written by on 7 mai 2020

“Le virus ne peut pas menacer la démocratie”. Avec ces mots la vice-présidente Věra Jourová a annoncé la décision de la Commission européenne de lancer une procédure contre la Pologne, dénonçant une atteinte à l’État de droit. La raison : une nouvelle réforme controversée du système judiciaire polonais, introduite par le parti au pouvoir, Droit et Justice (PiS), et entrée en vigueur depuis février.

Danielle Piatkiewicz, chercheuse à l’institut EUROPEUM pour la politique européenne, est avec nous pour en parler. 

“Poland has been the epicentre of a rather controversial judicial decision, that was made in December 2019 but came into full force this February. This law overhauls the disciplinary system for judges – it essentially allows judges to be disciplined for criticising the government reforms of judiciary system. Even more importantly it undermines the judiciary independence and the rule of the law, that the UE has already spoke upon, by not allowing the judges to fulfil their role in insuring the application of the EU law. So the formal procedure launched by the EC, so far, in not technical terms, has begun with finger pointing, but hasn’t gone too much further than proposing another formal procedure, similar to those that Poland has already repeatedly rejected in the past. And this will probably not change in this case either under the current political leadership of the ruling party Law and Justice.”

Le système judiciaire en Pologne, progressivement amendé par le parti PiS, a déjà été pointé du doigt par les institutions européennes dans le passé. En décembre 2017, la Commission a effectivement enclenché la procédure du fameux article 7 du traité de l’UE contre la Pologne.  Et la Pologne n’est pas la seule : le gouvernement du parti Fidesz en Hongrie, fait également l’objet d’une vigilance accrue de l’UE. Encore plus pendant la crise du coronavirus, période propice pour tenter de contourner la démocratie.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *