Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Vidro Azul

22:00 24:00

Background

Le chiffre du jour : 3

Written by on 14 mai 2020

3, c’est le nombre de régicides qui ont marqué l’histoire de France.

L’assassinat de-Przemys II à Rogoźno – peinture de Wojciech Gerson – domaine-public

Le plus célèbre d’entre eux, l’assassinat d’Henri IV par François Ravaillac
a eu lieu il y a tout juste 410 ans, le 14 mai 1610. Avant lui Henri III, décidément, avait été poignardé et après lui, évidemment, Louis XVI sera décapité. Ce dernier ayant été jugé, il s’agit d’un régicide un peu moins conventionnel. A noter que le terme régicide désigne à la fois l’assassinat d’un roi et celui qui le perpétue.

Assez désuet, le mot a connu une résurgence avec la série Game of Thrones, où Jaime Lannister est le plus souvent désigné par ce titre péjoratif. Au moins est-il encore en vie pour le porter, les régicides étaient punis d’écartèlement en France jusqu’au XVIIIe siècle.

Si l’Histoire de France a retenu Henri IV en particulier, on trouve énormément de régicides dans l’histoire élargie de l’Europe. On en recense plusieurs dans la Grèce antique, à Sparte en particulier, au moins vingt-trois empereurs romains sont morts assassinés et les amateurs de la série Viking ne seront pas surpris d’apprendre que les anciens royaumes d’Angleterre – Mercie, Northumbrie, Wessex- étaient coutumiers du fait, tout comme le Danemark où Knut IV, Éric IV et Eric V sont assassinés à tour de rôle en moins de trois siècles.

Le XXe siècle remet le régicide à la mode partout en Europe, avec les meurtres de Humbert 1er d’Italie, en 1900, Alexandre Ier de Serbie, en 1903, Charles Ier du Portugal, en 1908, Georges Ier de Grèce en 1913.

Avec la Première guerre mondiale, le phénomène se déplace à l’est et deux régicides s’apprêtent à marquer profondément l’histoire de toute l’Europe : l’attentat de Sarajevo en 1914, qui emporte François Ferdinand d’Autriche
et déclenche la guerre, puis l’assassinat de Nicolas II, empereur de Russie, en 1918, qui instaure le régime bolchevique et amorce l’URSS.

A l’heure où Emmanuel Macron, président de la République omniprésent
et qui ne cache pas sa fascination pour le royalisme, il convient peut-être de lui rappeler à quel point l’histoire de l’Europe a été marquée par les régicides. Celle de la France en compte 3 dont le dernier a sonné, malgré une timide Restauration, le glas de la monarchie.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *