Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Background

Une “Plexi-cloche” pour retourner manger au restaurant

Written by on 19 mai 2020

Alors que les restaurants doivent repenser leur configuration pour espérer rouvrir, certains designeurs comme Christophe Gernigon pensent déjà à demain, pour aider les commerces de bouche à survivre à la crise. Il nous explique la genèse de son concept sphérique en Plexigas, baptisé “PLEX’EAT“.

Durant mes nuits d’éveil et de travail pendant le confinement, je me disais : ‘Mince, on ne peut plus aller au restaurant’. Donc je suis allé voir ce qui avait été fait et je suis tombé sur des choses qui étaient très anxiogènes. J’avais vraiment l’impression d’être dans un parloir de prison. Et je me suis dit : ‘Il y a quelque chose à faire, parce que là, je ne peux pas retourner au restaurant comme cela. Je vais dessiner quelque chose, mais j’espère que cela ne verra jamais le jour, que le coronavirus aura disparu d’ici là.’ Et je me suis rappelé d’un voyage en Thaïlande, à Bangkok, où il y avait un ‘concept store’, dans lequel il y avait des fauteuils, avec une parabole au-dessus des gens, et on pouvait s’installer dans les fauteuils pour écouter la musique tranquillement.

Il nous détaille concrètement la forme de l’objet : “Je me suis dit : ‘Il faut que ce soit facile pour les restaurateurs, à poser, à nettoyer et que cela ne soit pas anxiogène pour les consommateurs.’ Donc je suis parti sur l’idée de l’abat-jour. On est sur une suspension avec une visière XXL, que l’on apposerait sur un cercle et puis l’idée de libérer un peu l’arrière pour que les clients puissent se glisser directement en dessous. Et après, j’ai un peu peaufiné tout cela. J’ai travaillé ses lignes vers l’arrière, pour qu’elles soient assez jolies, avec de belles courbes.

Et à ceux qui ont peur d’être sous cloche, il répond : “Cette l’expérience, c’est aussi pour aider les restaurateurs. Et puis j’espère que dans trois mois ou dans six mois, on se dira : ‘Voilà, c’est passé, superbe ! Oui, je suis allé aider les restaurants en allant manger sous cloche.’

Au nord-est de l’Allemagne, à Schwerin, un bar a opté pour une solution plus comique pour faire respecter la distanciation physique : le port d’un chapeau de paille surmonté de deux frites de piscine.

Crédit photo : © 2020 Christophe Gernigon Studio


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *