Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Background

Dérives autoritaires en Hongrie : que peut faire l’Europe ?

Written by on 26 mai 2020

Depuis le 30 mars, le premier ministre hongrois Viktor Orbán conserve ses pouvoirs de crise exceptionnels pour une durée indéterminée.

Les institutions européennes alertent sur la montée de l’autoritarisme en Hongrie. Mercredi même, le parlement européen se réunit pour réfléchir à des sanctions, comme suspendre les subventions européennes par exemple.

Pour Akos Hadházy, député hongrois de l’opposition, ces sanctions seraient cruciales.

Je pense que les menaces de l’Union Européenne sur la Hongrie ont un certain effet : Orbán n’aime pas que l’UE dise aussi clairement quelque chose contre lui. Et il se peut qu’il retire la loi lui donnant les pleins pouvoirs. Il a annoncé qu’il voulait le faire à la fin du mois.

Il faut aussi savoir que tout ce qui se passe en Hongrie est financé par l’UE. C’est très important à comprendre : Orbán paye ses alliés et ses amis avec les subventions de l’Union Européenne. Alors, oui, on peut aussi dire qu’Orbán est dépendant de l’argent de l’UE. Mais l’Europe a elle-même accumulé de nombreuses preuves qu’Orbán vole cet argent pour ses partisans. Pourtant, dans les dix dernières années, bien que l’UE ait souvent menacé Orbán, elle a toujours fini par lui verser ses subventions.

Donc, ce qu’il est très important de comprendre, c’est que tant que l’UE continue de verser ses subventions, sans contrôler plus strictement où va cet argent, elle ne peut rien faire contre Orbán.”

L’ONG Transparency international, qui enquête sur la corruption à travers le monde, documente déjà du détournement des fonds européens en Hongrie. Au point que la Hongrie est devenue le deuxième pays le plus corrompu d’Europe après la Bulgarie.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *