Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

00:00 06:30

Background

“Il faut mener une réflexion sur l’ouverture des abattoirs”

Écrit par sur 26 mai 2020

Même en plein confinement, l’industrie des abattoirs n’a pas faibli. Pourtant, les conditions d’hygiène se prêtent assez mal aux gestes barrières prescrits. Santé, alimentation, environnement, bien-être animal : pour les membres de l’association L214, tout est lié est il est urgent de mener une réflexion globale, comme l’explique Brigitte Gothière

“Un petit peu partout dans le monde, il y a des clusters qui émergent dans les abattoirs. Avec, aux Etats-Unis par exemple, des conséquences désastreuses. Evidemment au niveau humain pour les ouvriers qui sont concernés mais aussi pour les animaux.

On est à la fois sur des mesures d’urgence – là tout de suite que faire pour essayer d’endiguer la propagation du virus qui nous touche tous et toutes, particulièrement les plus précaires comme les travailleurs des abattoirs- d’autre part il y a une réflexion beaucoup plus large à mener sur pourquoi les abattoirs sont restés ouverts. Pourquoi n’a t-on pas de bouton d’arrêt d’urgence ? C’est ce qui s’est passé aux Etats-Unis et ce qui nous pend au nez en France.

Petit espoir tout de même, la stratégie Farm to fork menée par la commission européenne, dans laquelle – et il me semble que c’est la première fois- on s’interroge sur le modèle d’élevage intensif, le fait de devoir réduire notre consommation de viande. C’est un problème international mais il n’y a pas d’exemple. Peut-être que la France pourrait se placer en exemplarité sur ces questions là. Mais ce n’est clairement pas le cas aujourd’hui.”

Bien aidée par sa politique de test, l’Allemagne a détecté dès le mois de mai des foyers de contamination importants dans les abattoirs, avec des fermetures à la clef.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *