Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

L’AfterWork

17:00 19:00

Background

La réouverture des théâtres reste incertaine à travers l’Europe

Written by on 27 mai 2020

Il y a eu des efforts pour maintenir les arts du spectacle vivant en vie, via des applications de visioconférence. Malgré cela, on le sait pour créer du théâtre, vous avez besoin que les gens soient ensemble, dans la même pièce. Peu à peu, les pays européens se déconfinent. Progressivement, les écoles, les bars et les magasins ouvrent leurs portes. Mais pour les salles de théâtre la question reste incertaine. Et, à Londres, le theatre historique ‘The Globe’ est en peril.

Premier problème : comment faire respecter la distanciation sociale dans un tel espace ? Cette difficulté le théâtre du Châtelet, dans le centre de Paris, l’a calculée. Il estime que s’il devait assurer une bulle d’un mètre autour de chaque spectateur, sa capacité d’accueil passerait de 1 500 à 300 spectateurs. Pour être économiquement viable la plupart des théâtres doivent être remplis à environ 80%.

Pour remédier à ce problème des tentatives innovantes ont vu le jour. Le Deutsches Theater de Göttingen a mis en scène une pièce de théâtre sur un parking. Un peu comme un ‘drive-in’ de cinéma, les spectateurs restent dans leur voiture pendant que le spectacle se déroule autour d’eux. Le son ? transmis par les autoradios des voitures

Bien sûr tous nos théâtres ne peuvent pas être transformés en parking. Pour essayer de trouver une alternative, des professionnels de l’industrie se sont tournés vers la Corée du Sud. Contrairement aux pays européens, la Corée du Sud n’a pas imposé la fermeture de ses théâtres. Au lieu de cela, la santé des comédiens et des membres du public est vérifiée au moment de la réservation et le jour même du spectacle. Si une personne ayant suivi un spectacle présente des symptômes, une quarantaine de 15 jours est imposée au théâtre. De plus toutes les personnes passées par le théâtre sont rapidement testées et leurs contacts sont tracés.

Dès le début de la crise, deux grandes comédies musicales ont continué d’être jouées. Les versions coréennes de Rebecca et Dracula. Pour les deux, le taux de présence a dépassé 90% de la capacité.

Les chiffres semblent attrayants, en particulier pour les professionnels du théâtre Anglais. Sans un système important de financement public du spectacle vivant, plusieurs théâtres majeurs, dont le Shakespeare’s Globe, ont annoncé un risque de fermeture.

Pour essayer de maintenir le théâtre en vie, un groupe d’acteurs et de jeunes professionnels de l’industrie sont restés debout pendant 48 heures à lire 16 pièces de Shakespeare pour collecter des fonds. Nous avons parlé avec Catriona Bolt, une des organisatrices:

“We got a team of nearly 300 volunteers together in about 4 days. We did huge Zoom meetings and streamed them live on Youtube. I don’t think any of us anticipated the response that we’d get from it. It feels like we’ve really tapped into a global community.”

Jusqu’à présent, l’initiative a collecté plus de 12 000 livres. Mais tout seul cela ne suffira pas pour sauver le Globe.

“Despite the fact that they’re a world famous theatre, they don’t get government subsidy and they weren’t eligible for the emergency funding from Arts Council England. I also work for the Royal Opera House which, alongside the Royal Shakespeare Company, is the biggest theatre organisation in the country. Even they are really struggling. It’s important to recognise that if audiences have been told by the government to stay at home, and theatres have been told to stay closed because it’s not safe, then the government needs to do more than just pay furloughed wages.”

Et garder les théâtres ouverts compte plus que les gens ne le pensent. Car malgré la vision élitiste que l’on peut se faire du théâtre, chaque année une personne sur deux au Royaume-Uni assiste à une pièce ou à une comédie musicale. Pour savoir ce que cela signifie : imaginez, c’est plus que pour le football.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *