Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Live Style Europe

15:00 16:00

Background

Emmanuel Macron et le “dévoiement” du droit d’asile – Les surligneurs #10

Written by on 19 novembre 2020

Chaque semaine, Tania Racho, du collectif universitaire les Surligneurs, un collectif composé d’enseignants chercheurs qui mettent leurs connaissances juridiques au service du fact checking et du grand public, décrypte pour euradio un fait d’actualité.

Le 10 novembre 2020, le président de la République Emmanuel Macron a déploré le “dévoiement de ce qu’est le droit d’asile” avec des personnes qui viennent de pays qui ne sont pas en guerre.

Lors d’une conférence de presse conjointe sur la réponse européenne à la menace terroriste du 10 novembre 2020, le président Emmanuel Macron et le chancelier autrichien Sébastien Kurz ont énoncé leur volonté de réformer l’espace Schengen afin de pouvoir davantage lutter contre le terrorisme. Tout en rappelant qu’il ne “faut en rien confondre la lutte contre l’immigration clandestine et le terrorisme”, le président Emmanuel Macron s’est tout même mépris sur le droit d’asile en répondant à une journaliste sur la politique d’ouverture des frontières françaises.

Ainsi, lorsqu’il déplore  un “dévoiement du droit d’asile” qui aurait été créé pour les seuls “combattants de la paix”, il commet une première erreur car il y a en réalité deux catégories de réfugiés : 

  • les réfugiés “constitutionnels”, c’est-à-dire des combattants de la liberté, protégés par la France en vertu de notre Constitution
  • les réfugiés “conventionnels”, qui obtiennent l’asile par application de la Convention de Genève de 1951. Ces réfugiés sont reconnus comme tels parce qu’ils ont été persécutés en tant qu’ils sont des opposants politiques, en raison de leur religion, de leur ethnie ou de leur appartenance à un groupe social (par exemple du fait de leur orientation sexuelle ou encore parce qu’ayant subi un mariage forcé).

En réservant l’asile aux seuls “combattants de la paix” comme il les désigne, le président Macron passe sous silence toute la catégorie de personnes pouvant bénéficier la convention de Genève, que la France a ratifiée.

La suite du décryptage des Surligneurs est à lire ici

crédits photo: International Labour Organization ILO  CC BY-NC-ND 2.0, Flickr


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *