Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

La Chambre Verte

20:00 21:00

Background

La Commandaria de Chypre !- Chais d’oeuvre #7

Écrit par sur 23 novembre 2020

Chaque semaine dans Chais d’œuvreManuel Peyrondet, meilleur Sommelier de France et meilleur Ouvrier de France, nous emmène découvrir un vignoble… quelque part sur la planète...

Cette semaine, direction Chypre, à la découverte des vins de la Commandaria !

Et oui, on va revenir un peu dans l’Histoire, car ils font vraiment partie des grands vins à connaître, ne serait-ce que pour les légendes qu’il y a autour de ce vin, mais surtout pour le véritable trésor qui fait la fierté des Chypriotes: la Commandaria !

Pour la petite anecdote, sachez que c’était l’un des vins préférés de Cléopâtre… Les écrits remontent à 700 ans avant J-C, pour décrire ce vin absolument merveilleux, très riche, issu de raisins confis.

La Commandaria est un produit merveilleux, qui a traversé la Méditerranée et qui a été très apprécié par les Grands de ce monde. Il faut savoir que l’île a été un Commanderie, donc une base militaire, les vins transitaient par la Méditerranée, ils arrivaient sur les cours des Grands de ce monde. Les XIIème et XIIIème siècle ont été de véritables accélérateurs de notoriété pour ce grand vin et depuis une cinquantaine d’années maintenant, on le reconnait en AOP mais on l’apprécie surtout beaucoup plus sur les tables étoilées.

La Commandaria c’est surtout deux cépages, un blanc et un rouge, récoltés sur 2000 hectares au nord de la petite commune de Limassol. C’est un vin issu de raisins qu’on laisse sécher au soleil, que l’on presse et que l’on vinifie, un peu comme un vin naturel français.

Ce sont de très longs élevages dans des pyramides de barriques appelées “solera” qui permet au vin par évaporation, de couler du fût du dessus jusqu’à ceux du dessous, avec beaucoup de concentration aromatique, beaucoup d’extraits secs.

C’est une véritable promenade dans un marché oriental un verre de Commandaria.

Manuel Peyrondet

C’est de la figue, de la date, de l’encens, des petites notes d’orange sanguine, amère, des touches de noix… un relief très épicé, très oriental mais également très chaleureux.

Un grand vin à apprécier par exemple sur des orangettes, des desserts autour du praliné, ou encore quelques fromages.

C’est le genre de grand vin qu’il faut faire déguster à ses amis, notamment pendant les périodes de fin d’année.

Pour retrouver tous les Chais d’oeuvre de Manuel Peyrondet, rendez-vous ici

Transcription audio et mise en page : Pauline Amirault

crédits photo: Cyprus Tourism CH, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *