Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Turning the page

15:00 16:00

Background

Covid, chauve-souris et pangolin – L’heure o’ véto

Written by on 26 novembre 2020

Connait-on l’origine de la Covid-19 ?

On ne connait pas l’origine de la contamination. Tout ce que l’on sait est qu’il existe un lien avec le marché aux animaux sauvages et domestiques, animaux souvent vivants, de Wuhan, en Chine, point de départ de la pandémie actuelle. Mais malheureusement, aucun prélèvement n’a été réalisé sur le marché avant qu’il ne soit fermé ! Tout ce qui a pu être démontré, est le rôle majeur joué par une variété de chauve-souris dont sont friands les Chinois, et peut-être celui du pangolin.

Mais comment arrive-t-on de la chauve-souris et du pangolin à l’homme ?

C’est un processus un peu complexe.

Tout démarre de la chauve-souris, animal qui héberge de nombreux virus mortels sans pour autant être affectée par l’un d’entre eux. Comment ? pourquoi ? personne ne peut répondre à ce jour. Quoiqu’il en soit, une espèce de chauve-souris, la chauve-souris fer à cheval, véhicule bien un coronavirus très proche du virus sars-Cov2 responsable de la Covid 19.

Et pour passer à l’homme, trois possibilités :

  1. Le virus mute, c-a-d se modifie, et infecte l’homme directement lors de capture, de manipulation et de consommation de chauve-souris
  2. Le virus mute avec un hôte intermédiaire pour infecter l’homme, c’est là qu’intervient ce malheureux pangolin, braconné pour sa viande et les vertus thérapeutiques de ses écailles
  3. Le virus s’adapte et peut infecter l’homme

Quel que soit le mode de transmission, il est important de comprendre et de retenir qu’il y a eu un franchissement d’espèces, que le virus est passé d’un animal à l’homme.

Sait-on expliquer ce passage de l’animal à l’homme ?

Selon de nombreux chercheurs, il est fort probable que le virus circule depuis des décennies sans être détecté chez les chauves-souris. Et le franchissement d’espèces a été facilité par les activités humaines, comme la chasse, la consommation et la cohabitation, qui mettent en relation étroite des espèces animales sauvages, comme le pangolin et la chauve-souris fer à cheval, avec l’homme ou avec d’autres espèces animales domestiques. L’émergence de maladies comme la Covid 19 reflète les modifications d’écosystèmes complexes à l’échelle mondiale et démontre le lien important qui existe entre la santé animale, la santé humaine et la santé de l’environnement, un concept appelé One health, une seule santé.

Mais là, Christophe Buhot, vous nous parlez d’animaux sauvages. Qu’en est-il du Covid-19 et des animaux domestiques ?

Devant respecter le temps imparti, je vous propose que nous en parlions dans une très prochaine chronique. D’ici là, pas de cauchemars avec les chauve-souris et autres pangolins, et Batman, l’homme chauve-souris, qui a sûrement hanté vos rêves, reste un super héros de Comics américains !

crédits photo: Simon Berstecher


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *