Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

16:00 18:00

Background

Et si l’UE cessait d’exister ? – Erwan Quinio

Écrit par sur 1 décembre 2020

Avec, Le crépuscule des Bureaucrates d’Henri Malosse, la Commission européenne rhabillée pour l’hiver.

Et si l’Union européenne cessait. C’est un scénario que l’on peine à imaginer. Henri Malosse lui s’y plonge mêlant souvenirs et fiction. Le livre est écrit pour piquer, pour bousculer et secouer. Nous sommes le 18 novembre 2021. Dans un an donc. « Bruxelles ne répond plus. Le quartier européen est abandonné aux chiens errants. La Commission est aux abonnés absents. Le Parlement a cessé de siéger. Les eurocrates sont confinés chez eux. Si les institutions de l’Europe ont fermé boutique, c’est parce que la veille, le Conseil des ministres s’est séparé sans approuver de budget. Les caisses sont vides. L’Union européenne a donc vécu. Du coup les 27 Etats membres reprennent chacun leurs billes ». Une aventure longue d’un peu plus de 60 ans s’achève. C’est la fin de l’Union européenne.

Avant le surgissement de ce crépuscule décapant, Henri Malosse, l’ancien président du Conseil économique et social européen (CESE), revient longuement sur le fonctionnement de l’Union européenne.

Oui. Sur son fonctionnement et sur les hommes et les femmes qui la font vivre. Henri Malosse n’est pas tendre. Hors-sol, cynique, peu courageuse, privilégiée et surpayée, la haute-administration européenne est peinte aux couleurs de l’amertume. Celle qu’il semble garder de ses années européennes. Car rappelons-le, Henri Malosse est loin d’être un europhobe virulent. L’Europe, il l’a aimée et pratiquée. Mais il a aussi eu tout le temps d’observer ses petites et graves dérives. Les promotions, l’entre-soi, la taille des bureaux, des fenêtres d’un quartier européen sans âme, fermé à l’altérité, l’Europe est finalement devenue auto-bloquante à tous les sursauts.

Au fond et pour Henri Malosse, de quoi souffrirait le plus l’administration européenne ?

De sa bureaucratie.  Loin de l’ambition des Pères fondateurs de l’Europe, l’Europe aurait perdu de sa spontanéité, de sa simplicité, de sa familiarité. Les initiatives politiques, les décisions sont désormais noyées dans un océan d’échelons administratifs ou plus rien, ni plus personne ne sortirait du moule. Difficile de lui donner totalement tort.

Ursula von der Leyen, qui fête ces jours-ci ses un an à la tête de l’Union européenne serait-elle bien inspirée de lire ce livre  à Noël ?

Oui, car la critique vaut autant pour elle. De nombreux européens, souhaiteraient mieux la connaître. Mieux comprendre ce que fait l’Europe et ce qu’elle prône pour nous sortir des innombrables crises et déclassements qui nous menacent tous. Au fond, derrière les portraits acides, Henri Malosse défend une Europe plus proche des gens, qui labourerait davantage le terrain, qui irait toujours davantage à la rencontre des citoyens. Mais ne nous y trompons pas, le livre d’Henri Malosse est aussi un message et une charge pour tout les citoyens euopéens qui seraient bien inspirer d’ d’investir les premiers rôles et d’occuper les premiers rangs de la reconquête politique. Si dans son livre, Henri Malosse rhabille l’Europe pour l’hiver, au fond son combat original cherche avant tout à rhabiller les citoyens d’une tenue européenne. Une politique-fiction à mettre sous les sapins de Noël pour mieux passer et penser à 2021…

le crépuscule des bureaucrates erwan quinio euradio
Henri Malosse, Le Crépuscule des Bureaucrates, Editions Du Palio

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *