Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Vendanges précoces: inquiétude ou bénédiction ? – Chais d’oeuvre #16

Écrit par sur 22 février 2021

Chaque semaine dans Chais d’œuvreManuel Peyrondet, meilleur Sommelier de France et meilleur Ouvrier de France, nous emmène découvrir un vignoble… quelque part sur la planète...

Cette semaine, on s’intéresse à la saison des vendanges. La vendange 2020 aura été la plus précoce jamais enregistrée en France. Inquiétude ou bénédiction ? Le décryptage de Manuel Peyrondet.

Est-ce inquiétant ?

Manuel Peyrondet – Oui, car on n’a plus les fameux 100 jours après la fleur. Avec le réchauffement climatique on a quelque peu modifié le cycle végétatif, et donc on ne va pas aller jusqu’à la maturité phénolique (c’est-à-dire celle des peaux et pépins).

Mais en a -t-on vraiment besoin ? On s’aperçoit aujourd’hui que vendanger tôt n’enlève pas forcément toute la complexité. Mais la viticulture repose aussi beaucoup sur des croyances qui stipulent que les peaux et pépins doivent être extrêmement mûrs pour donner la meilleure maturité possible.

Et la maturité phénolique se doit également d’être en phase avec la maturité technologique (c’est-à-dire celle des sucres et des acidités).

Pour donner quelques exemples, ces vendanges précoces sont particulièrement inquiétantes pour la Champagne, qui a besoin de beaucoup d’acidité dans ses vins ; mais aussi la région de Sancerre où le Sauvignon perd un peu de sa minéralité avec la chaleur. On sait que quand il fait trop chaud, on perd cette sapidité, salinité qui fait sa signature. Et donc, d’une certaine manière, on est en train de perdre cette identité dans ces cépages.

Mais ces vendanges précoces ont également du positif.

On a un gain de qualité sanitaire, des maturités beaucoup plus saines et plus abouties sur des cépages de type tardif.

D’une certaine manière, on a donc rafraichi l’équilibre et état sanitaire de notre raisin, ce qui donne des vins plus précis, avec des lectures plus intéressantes dans certains secteurs.

Mais nous verrons comment tout cela va évoluer, tout n’est pas écrit. Et il ne faut pas toujours s’alarmer sur les dates de vendanges.

Pour retrouver tous les Chais d’oeuvre de Manuel Peyrondet, rendez-vous ici

Transcription audio et mise en page : Pauline Amirault

Image: Gerhard G.

Tags

Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *