Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

00:00 06:30

Background

Album européen de la semaine – Tas būs ilgi par Nesen

Écrit par sur 17 mai 2021

Pays : Lettonie

Artiste : Nesen

Nom de l’album : Tas būs ilgi

Label : Autoproduction

Date de sortie : 14 février 2021

Description en 3 mots : métal, progressif, amour

Notre Emoji pour décrire cet album : 🌁

Dernier clip en date :

Notre photo préférée :

Description en plus de 3 mots :

Du métal de l’amour, un oxymore me diriez-vous ? Eh bien non, car le supergroupe Nesen l’a fait. Les 4 artistes originaires de Lettonie, déjà reconnus pour leurs différents projets respectifs, s’unissent afin de nous livrer plus qu’un album, une atmosphère : Tas būs ilgi, sortit le 14 février 2021 en autoproduction.

Le disque réalisé en 2018 a été enregistré en 2019 dans divers endroits de Riga et Valmiera et comprend sept compositions en letton qui se démarquent par un contraste prenant entre métal progressif et rock ambiant.

La chanteuse, Alise Joste, a acquis une large reconnaissance en tant qu’artiste solo de longue date et son mari Kārlis Josts est connu pour sa présence dans divers groupes (Laika suns, Momend ou encore The sound poets). Aleksis Luriņš de Carnival Youth est maintenant plus connu avec le projet Prague II et Jānis Burmeisters est batteur dans d’innombrables associations de musique underground et alternative lettones mais notamment pour son investissement dans Tesa, dont on retrouve l’influence dans Tas būs ilgi. Pour finir, Gatis Zaķis, l’auteur de la conception visuelle de l’album s’est chargé du post-traitement de l’enregistrement.

Bref, autant de pointures qui investissent un son et créent des contrastes marqués et une dynamique large; des compositions lyriques et mélodiques habillées d’une enveloppe pesante et énigmatique. Les couleurs savent se faire ressentir à travers des larsens alambiqués dans un matériaux harmonique pourtant simple et efficace comme dans “Bez“.

L’ambiance lourde, typique du heavy metal, la disto omniprésente et le sentiment de violence qui se cache dans ce projet laisse au final quelque chose de radieux comme dans “Kuģi“.

Les crescendos nous portent vers des dimensions hors de l’espace et du temps, et nous plongent dans un tableau lourd mais décontractant, brouillon mais éclairant, mystérieux mais réconfortant, “Palags” en est une bonne peinture.

La voix de la chanteuse apporte finalement cette pointe de couleur dans ce qui pourrait au préalable n’être que du “poivre et sel” (“Sals un pipari“) et malgré des tracks longues et répétitives, l’émotion s’installe. Alors même qu’on pense enfin s’habituer à ce vacarme bienfaisant, on commence déjà à parler au passé de tout ce remu ménage qui s’évapore dans ce disque de la semaine, mais qu’on continuera tout de même d’écouter… aussi bien “Nesen” que “Ilgu laiku” sans que ce soit “Tas būs ilgi“. (… aussi bien “Récemment” que “Longtemps” sans que ce soit “ça va être long“).

Profitez de notre album européen de la semaine en écoutant un nouveau titre, tous les jours à 11h et 16h sur les ondes d’euradio !


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *