Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Détours du monde

14:00 15:00

Background

Révision du règlement sur les transports d’animaux – L’heure o’ véto

Écrit par sur 20 mai 2021

Cette semaine avec Christophe Buhot, nous parlons de l’importance du sujet des transports dans le cadre du bien-être animal.

Le transport des animaux destinés à la consommation humaine est à l’ordre du jour de l’UE et des États membres depuis des décennies. Cela fait plus de 20 ans que nous parlons de règles supplémentaires, participons à des comités, établissons des lignes directrices, réalisons des publications sur de nombreux aspects du transport des animaux, analysant le plancher des véhicules, la température, la distance parcourue, l’abreuvement et l’alimentation, que sais-je encore. 

Mais le bien-être des animaux pendant le transport s’est-il amélioré ou détérioré au fil des ans ? 

Fort heureusement, la plupart des transports se déroulent sans problème notable de bien-être animal. Cependant, si des problèmes surviennent, ils sont plus visibles et peuvent avoir des conséquences tragiques. Le bien-être des animaux a gagné en importance dans la société au fil des ans, les citoyens sont plus attentifs et exigent des normes de bien-être plus élevées. Des vidéos d’animaux souffrants lors de transport circulent sur les réseaux sociaux et font souvent la une de l’actualité, comme récemment avec le blocage du canal de Suez. Désormais, il ne s’agit pas que de bien-être animal mais également d’éthique et de problèmes environnementaux.

Comment la FVE (Fédération des Vétérinaires Européens) pense que le règlement sur les transports devrait être amélioré ?

La FVE estime qu’une révision du règlement sur les transports est nécessaire afin d’actualiser la législation avec les dernières données scientifiques, de simplifier les règles pour les transporteurs et de faciliter la mise en œuvre du règlement. 

Par principe, les animaux devraient être transportés le moins possible, car tout déplacement d’animaux d’élevage est stressant (nouvel environnement, mélange d’animaux non familiers) et peut avoir un impact sur leur santé et leur bien-être. Et bien sûr, plus le voyage est long, plus l’impact est important. De plus, le transport et le mélange d’animaux peuvent faciliter la transmission de maladies et avoir un impact négatif sur la qualité de la viande. Des chaînes d’approvisionnement plus courtes et moins de transport sont souhaitables et bénéfiques pour l’environnement. Ainsi, le transport d’animaux vivants destinés à l’abattage devrait être remplacé autant que possible par le transport de carcasses.

Que préconise alors la FVE ?

La FVE a toujours été très impliquée dans les sujets de bien-être animal, et particulièrement leader sur les questions de transport. Elle est actuellement en train d’élaborer une série de recommandations dont en voici quelques-unes en avant-première.

La FVE préconise l’actualisation des temps de parcours en fixant une durée maximale de transport pour tous les animaux, qui ne devrait pas excéder 8 heures pour les longs trajets. Cependant la durée raisonnable du voyage des animaux dépend de multiples paramètres comme l’état des animaux, le type d’itinéraire, la qualité et l l’état du véhicule, le climat, etc. 

La FVE recommande aussi que les animaux fragiles soient transportés pendant un maximum de 4 heures, c’est le cas en particulier pour les poules en fin de ponte, les animaux en gestation, les animaux non sevrés, et les vaches laitières fragiles en fin de vie.  Les règles d’aptitude au transport doivent être mises à jour et les pays membres doivent rechercher des alternatives pour les animaux inaptes au transport, comme le développement des unités d’abattage mobiles. 

Enfin, une préconisation concerne le transport d’animaux sur de longs trajets par bateaux, ce qui est aujourd’hui principalement le cas pour les moutons et les bovins destinés à l’abattage  et voyageant de l’UE vers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, et qui, selon la FVE, devrait être supprimé progressivement. 

Quand pourrons-nous prendre connaissance de la totalité des préconisations de la FVE ?

Au plus tard, cet automne, une fois que le document aura été approuvé par l’Assemblée Générale de la FVE, qui aura lieu, je l’espère, enfin en présentiel.

Laurence Aubron – Christophe Buhot

Toutes les chroniques “Heure o’ véto” de Christophe Buhot sont à retrouver juste ici

Image par Sompoch Assawachotechuangkul de Pixabay


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *