Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Le Voyage à Nantes

Écrit par sur 12 juillet 2021

Pour les dix ans de sa création, Euradio consacre neuf épisodes aux œuvres temporaires et permanentes du “Voyage à Nantes”. Le principe : une œuvre, un épisode. Une déambulation radiophonique à la découverte de ces créations contemporaines, installées dans l’espace public. Des œuvres d’artistes français.es européen.nes et internationaux, visibles à Nantes, mais aussi à Saint-Nazaire (parcours Estuaire). L’édition 2021 poursuit le défi de mettre l’art dans la vie de tous.tes les citoyen.nes. 

👇 Les détails des épisodes à découvrir ci-dessous 👇

Épisode n°1 : Le pied, le pull-over et le système digestif, Saint-Nazaire – Thomas Rocher

Un pied, un pull-over et un système digestif. C’est la nouvelle œuvre des sculpteurs Daniel Dewar et Gregory Gicquel pour l’édition 2021 du Voyage à Nantes. Trois sculptures monumentales qui ont pris place dans l’avant port de Saint-Nazaire. Les œuvres de granit, découvertes au gré des marées, sont le symbole de notre civilisation et de la force des éléments de la nature. 

Le pied, le pull-over et le système digestif, Daniel Dewar et Gregory Gicquel

Épisode n°2 : Le Temple du Goût, Nantes-centre – Thomas Rocher

La plasticienne sud-africaine Bianca Bondi, signe une exposition hors du temps, pour l’édition 2021 du Voyage à Nantes. Des installations à voir au Temple du Goût, un hôtel particulier nantais. Entre régénérescence et finitude de la matière, l’artiste propose des scènes conçues comme des tableaux. Autant d’expériences “hors de son contrôle”, inspirées de sa perception de la présence d’eau dans la ville. 

Le Temple du Goût, Bianca Bondi

Épisode n°3 : Versus, Place Graslin – Thomas Rocher

Pour son édition 2021, le Voyage à Nantes installe une œuvre pour le moins surprenante : une piste de roller. L’installation, monumentale, signée TITAN, agence d’architectes nantaise, est conçue pour s’inscrire dans le paysage citadin. Un pari, puisque celle-ci est installée en plein milieu de la place Graslin. Une œuvre éphémère qui sera démontée à la rentrée. Le temps pour les plus téméraires de se laisser tenter par un tour de patin. 

Versus, TITAN

Épisode n°4 : Le Naufrage de Neptune, Place Royale – Sofia Pavanini


Dans le cadre de l’édition 2021 du Voyage à Nantes, l’artiste plasticien Ugo Schiavi réalise Le Naufrage de Neptune. C’est un bateau échoué, qui répond au nom de Neptune. Sa proue est soulevée, son fond est cassé. Le Neptune semble surgir des fonds marins, rongé par le temps et les intempéries, la rouille s’est installée… Cette épave englobe la fontaine de la Place Royale. Depuis le fond percé on entrevoit les statues en bronze qui dominent le bassin d’eau, devenu presque invisible sous le navire imposant.

Tirant son inspiration de la science-fiction, l’artiste a voulu créer une collision entre le passé glorieux de Nantes représenté allégoriquement par les statues de la fontaine, et les contradictions d’une société allant à la dérive, symbolisée par le Neptune coulé.À découvrir jusque septembre.

Le Naufrage de Neptune, ugo Schiavi

Épisode n°5 : Éloge du pas de côté, Place du Bouffay – Sofia Pavanini

Éloge du Pas de côté, c’est le nom de la statue qui décore la Place du Bouffay à Nantes. La statue présente un personnage debout, en costume, ayant l’aspect de son artiste, Philippe Ramette. Rien de spécial jusqu’ici, si ce n’était pour le pied droit de l’homme, qui ne se pose pas sur le socle de la statue mais…dans le vide. 

Une œuvre originale pour célébrer un comportement original, celui de faire un “pas de côté”, prendre un chemin inconnu sans en craindre les conséquences. Comme Gianni Cudazzo  (historien de l’art) l’explique, l’artiste a voulu rendre hommage à l’esprit original et créatif de la ville de Nantes. Ville au passé industriel et commercial, Nantes a su faire un pas de côté pour retrouver un nouvel horizon de développement, en investissant sur l’art et la culture.

Le Voyage à Nantes, qui a organisé l’installation de cette œuvre en 2018, est l’un des exemples les plus parlants d’une conception ouverte et démocratique de l’art, propre à Nantes.

Podcast en italien

Éloge du pas de coté, Philippe Ramette

Épisode n°6 : Le va-et-vient des pierres électriques, tramway – Sofia Pavanini

À Nantes, de drôles de tramways circulent dans le centre ces derniers jours. Ils sont camouflés par des peintures de mille couleurs vives. Ce sont en particulier 2 rames de la ligne une et deux, qui se sont habillées en rose, orange, violet, bleu ou encore vert. On y voit des dallages aux nuances de bleu métallique, des pavés translucides, des feuillages… Un va-et-vient de pierres électriques, comme le titre de cette œuvre, créée par Amélie Bertrand. Formée à l’Ecole des Beaux-Arts de Marseille. Amélie Bertrand expose à la galerie “Semiose” à Paris.

Le va-et-vient des pierres électriques est une œuvre installée dans le cadre du Voyage à Nantes 2021 et réalisée en collaborations avec la Semitan. Les tramways colorés desservent en effet de nombreux lieux où les œuvres du Voyage à Nantes s’invitent dans la ville cet été. On peut alors aller voir des œuvres d’art éparpillés dans les places, les parcs et les rues de Nantes en prenant un tram qui est lui-même une œuvre d’art. Un voyage…plutôt immersif !

Le va-et-vient des pierres électriques, Amélie Bertrand

Épisode n°7 : Filili Viridi, au Jardin des Plantes – Cloe Hublon

Pour la deuxième année consécutive, l’artiste-plasticien nantais Jean Jullien signe une collaboration avec le service des espaces verts de la ville et le Voyage à Nantes. C’est la saison 2 de son œuvre “Filili Viridi”. Trois nouveaux personnages colorés et surdimensionnés envahissent les allées du jardin. Un univers accessible et joyeux à portée de main.

Filili Viridi, Jean Jullien

Épisode n°8 : Un castor sur un arbre couché, porte Sauvetout – Cloe Hubon

Un drôle d’animal est suspendu au-dessus du vide, agrippé à un tronc d’arbre sur les vestiges de la porte Sauvetout, à Nantes. Cette œuvre singulière est celle de Laurent Le Deunff. Le sculpteur bordelais surprend les visiteur.euses avec son “Castor sur un arbre couché”, en haut des Marches des Fiertés. Un animal venu d’un temps reculé et fantastique qui tranche dans l’ultra modernité du paysage alentour.

Un castor sur un arbre couché, Laurent Le Deunff

Épisode n°9 : Le Parfum, au Château des ducs – Cloe Hubon

C’est une œuvre à part que nous propose le Voyage à Nantes, pour son édition 2021. Un défi lancé à trois parfumeur.euses de renom : mettre la ville en parfum. Bertrand Duchaufour, Marc-Antoine Corticchiato et Mélanie Leroux signent chacun un parfum personnel et surprenant. Trois parfums à découvrir au Château des ducs jusqu’au 12 septembre. 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *