Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

L’impact de la MDIS – L’Europe c’est du sport #5

Écrit par sur 4 novembre 2021

Chaque jeudi sur euradio, le Think tank Sport et Citoyenneté propose un regard sur l’impact social du sport en Europe : handicap, gouvernance, égalité des genres, sédentarité, inclusion sociale… c’est aussi du sport !

Depuis plus de 10 ans, votre Think tank, sport et Citoyenneté, a pour mission d’étudier, valoriser et promouvoir le rôle social et citoyen du sport en France et en Europe, nous l’avons vu avec votre projet FIRE, dont vous nous parliez les semaines précédentes. Pourquoi la mesure de l’impact social du sport est devenue un sujet d’intérêt pour votre Think tank ?

Mesurer l’impact social du sport est un choix stratégique, qui renforce la mission de Sport et Citoyenneté d’étudier, de valoriser et de promouvoir le rôle social et citoyen du sport en France et en Europe. En effet, depuis plus de 10 ans maintenant, notre Think tank agit pour faire reconnaitre le rôle du sport comme levier de transformations sociales. 

En effet, si l’impact économique, voire environnemental, des programmes sportifs ou des grands évènements internationaux est souvent mesuréil est essentiel aujourd’hui de valoriser la dimension sociale du sport et ses effets directs sur l’ensemble de la société. D’ailleurs, ce besoin d’évaluer la plus-value sociale créée par le sport est exprimé de plus en plus fortement par l’écosystème sportif. Notre think tank a donc à cœur d’accompagner et d’encourager cette dynamique, tout en développant une expertise propre pour faire avancer le sujet sur le fond, en termes de méthodologie et de contenu. 

Une perspective riche et enthousiasmante qui nous permet également d’alimenter une réflexion plus globale, autour de la contribution du sport aux Objectifs de développement durable définis par les Nations Unies à l’Horizon 2030.

Très intéressant, mais qu’est-ce que la mesure de l’impact social concrètement ?

Effectivement il s’agit d’un sujet complexe, qui mériterait d’être discuté pendant des heures, mais je vais essayer de faire simple. Mesurer l’impact social du sport consiste à dégager, à travers l’étude d’un dispositif donné, des éléments tangibles visant à démontrer la capacité du sport et de l’activité physique à répondre aux enjeux sociaux et sociétaux, tels que la réduction des inégalités, le développement durable et l’amélioration des conditions collectives du développement humain (dont l’éducation, la santé, le bien-être, etc.).

La mesure de l’impact social du sport vise précisément à analyser les effets sociaux, donc immatériels provoqués par l’action d’un projet sportif sur l’ensemble de ses parties prenantes.

Cette approche aspire avant tout à accompagner les acteurs de terrain que sont les différents porteurs de projets. A ce jour, les rapports d’étude qui restent en sommeil au fond des tiroirs sont trop nombreux. Nous voulons éviter cela et donner une dimension opérationnelle à la mesure d’impact social du sport, afin qu’elle soit utile aux acteurs du sport, en leur permettant de valoriser leur action, mais également de développer leur projet en analysant ce qui a fonctionné et ce qui mérite d’être renforcé / travaillé.

Pourquoi la MDIS est-elle un sujet brûlant ?

Mesurer l’impact social d’un programme, d’un projet, d’un événement, d’une campagne permet d’en concevoir l’amélioration et participe également à une meilleure appropriation des enjeux de la part des acteurs de terrain en démontrant l’efficacité ou non de l’importance du sport comme vecteur de lien social.

Cette démarche permet, d’une part, aux acteurs du sport de mesurer et de valoriser leurs actions et de susciter une adhésion et une mobilisation accrue du grand public et des décideurs politiques. Elle permet d’autre part d’apporter des éléments concrets susceptibles de faciliter la prise de décision des instances sportives et politiques. Elle peut ainsi légitimer, orienter et favoriser le développement des investissements dans le sport, en donnant du sens à cet engagement, en fédérant en interne et en renforçant les politiques RSE. 

Le sport apporte plus à la société qu’il ne lui coûte. Cet impact mérite donc d’être mesuré et rendu visible par le biais d’indicateurs clairs, afin de prouver que le sport doit continuer à être développé partout et sur le long terme, pour les bénéfices qu’il apporte sur le plan de la santé et de la société.

Clara Gauthier au micro de Laurent Petetin


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *