Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

00:00 06:30

Background

Rugby Fauteuil – L’édito d’Ulysse Guttmann-Faure

Écrit par sur 14 mars 2022

Ulysse, la France est championne d’Europe de Rugby Fauteuil… et vous déplorez que personne ou presque n’en ait parlé. 

Tout à fait… le 27 février dernier, aux termes d’un match haletant, les Bleus ont remporté le premier titre de leur histoire en Rugby Fauteuil. Pourtant, et c’est le moins que l’on puisse dire, l’écho médiatique n’a pas été à la hauteur de l’exploit. À part quelques articles dans la presse très spécialisée et de rares tweets sur le sujet, il est difficile de trouver des récits de ce match historique. Le journal l’Equipe n’a pas bousculé sa grille et seul le service public de France Télévision, qui diffusait d’ailleurs la rencontre, relate le moment pour celles et ceux n’ayant pas eu la chance d’assister à ce moment. Aussi me semblait-il important de profiter des quelques minutes d’antenne qui me sont offertes pour saluer l’exploit.

Cet exploit, c’est celui d’une victoire contre la Grande Bretagne, triples tenant du titre et champions paralympiques il y a quelques mois à Tokyo.

Cet exploit, c’est celui de n’avoir rien lâché pendant la 30aine de minutes que dure un match de rugby fauteuil. Et de remporter le match sur un mémorable 44/43, en faveur des français.

Mais l’exploit des Bleus c’est également d’avoir su tirer une force immense de leurs faiblesses passées, notamment en attaque. C’est d’ailleurs cette force qui leur a permis de rester invaincus pendant toute le championnat, venant tour à tour à bout du Danemark, de la Suisse, de la Russie avec un magnifique 60-37, puis de l’Allemagne en demie-finale.

D’autant que les joueurs ne sont pas des professionnels de ce sport, n’est ce pas ?

Absolument! Cédric Nankin, membre des Bleus, est ainsi salarié à la SNCF. Et c’est toute la difficulté de ce sport qui ne fait parler de lui que depuis très récemment. Le nombre de licencié tournerait ainsi à peine autour de 3000 personnes en France. 

Espérons ainsi que ce premier titre permette à la discipline de se populariser auprès des sportifs handi, les Bleus ayant tant en ligne de mire les Jeux Paralympiques de Paris 2024 que la Coupe du monde de Rugby, qui aura lieu en 2023, en France également. 

Et quelles sont les règles du rugby fauteuil ? Vous avez parlé d’un match qui durerait une trentaine de minutes, quelles autres différences éventuelles avec le rugby valide, Ulysse Guttmann-Faure ?

A vrai dire, des différences tout à fait significatives existent, et vous faites bien d’y revenir. 

Pelle-mêle, citons le nombre de joueurs sur le terrain, 4 par équipe, au lieu de 15 traditionnellement.

La durée d’une rencontre est aussi différente, 32 minutes en effet, découpées en quatre périodes de huit minutes, contre 80 minutes pour le ballon oval habituel. 

En parlant de ballon, il n’est pas oval mais rond en rugby fauteuil afin de permettre de l’attraper plus facilement quel que soit son handicap : c’est un ballon de volley.

Et au volley vient se mêler un autre sport, le basket-ball, puisque c’est sur un parquet et dans les limites d’un terrain de basket que se joue un match de rugby fauteuil. 

Enfin, précisons que les passes en avant sont aussi possibles, contrairement au rugby à 15.

Néanmoins, rassurez vous si vous avez peur d’être trop perdus, tout ne change pas. L’objectif reste le même : franchir la ligne adverse en possession du ballon. Et d’ailleurs, si les plaquages ne sont pas possibles du fait des fauteuils roulant, les duels ne sont pas nécessairement moins violents puisqu’il est autorisé d’entrer en collision avec ses adversaires… Aussi n’est il pas rare de voir des joueurs tomber, se faire renverser ou être projetés hors de leur fauteuil, chose toute à fait spectaculaire.

Du fait du nombre de joueurs et de la taille du terrain, tout est très rapide, physique et impressionnant. D’ailleurs, les sons le sont tout autant, d’assourdissants bruits de chocs métalliques ponctuants les échanges à chaque fois que les fauteuils se rencontrent. 

A ce propos, Ulysse Guttmann-Faure, est-il possible de pratiquer le rugby fauteuil facilement ?

Facilement pas encore, mais de plus en plus facilement en tout cas ! De nombreux clubs de rugby pour valides se mettent ainsi à proposer l’acceuil de sportifs en situation de handicap, à l’image du Stade Toulousain par exemple où évolue Jonathan Hivernat, capitaine de l’équipe de France de Rugby Fauteuil. 

La Fédération Francaise Handisport se mobilise également en ce sens et la plupart des grandes villes proposent des activités handisport, leurs sites devraient vous renseigner.

Enfin, des associations comme CAP SAAA font un travail extraordinaire et œuvrent aussi tout en ayant pour objectif de faire de la prévention et de la sensibilisation aux handicaps. 

Pour conclure, qu’il me soit permis ici de remercier tous les sportifs, structures, bénévoles, institutions ou associations qui s’investissement afin que tout le monde puisse faire du sport, quelle que soit sa motricité ou sa validité. Cette situation peut s’avérer particulièrement douloureuse notamment pendant l’enfance et le sport peut souvent être un vecteur de transformation.

Alors vive les bleus champions d’Europe, vive le rugby fauteuil et vive le sport pour tous, vive le handisport.

Et nous ne manquerons pas de reparler de cette discipline dans le cadre de la coupe du monde de rugby de 2023 ou encore pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 à Paris ! Merci Ulysse Guttmann-Faure, à la semaine prochaine pour votre chronique ! 


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *