Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

00:00 06:30

Background

Rome : La Mort d’Adonis – L’édito d’Ulysse Guttmann-Faure

Écrit par sur 21 mars 2022

Ulysse, la presse italienne s’est fait l’écho il y a quelques jours de la réinstallation d’une fresque historique au sein de l’Ambassade de France à Rome. 

Tout à fait, et notamment trois des plus importants journaux italiens : Il Corriere della Sera, La Repubblica ou encore Il Messaggero — pardonnez mon accent. 

Et pour cause, l’Ambassade de France en Italie a retrouvé une de ses œuvres majeures : une fresque du « Dominiquin », c’est le nom du peintre, représentant la mort d’Adonis, personnage de la  mythologique grecque.  

Il aura fallu deux ans pour que l’Institut central de restauration de Rome permette à l’œuvre de retrouver son lieu d’exposition, le Salon des signatures du Palais Farnese, siège de l’ambassade de France en Italie. Une restauration de deux années donc, qui surtout a nécessité de nombreuses recherches, en particulier pour rétablir les couleurs d’origine, le temps ayant eu raison d’elles. Il aura fallu également faire de nombreux arbitrages entre fidélité à la version originale et restauration de l’œuvre. Ainsi, le support d’origine du restaurateur aurait été conservé pour sa valeur historique, et  les éléments manquants de la fresque légèrement restitués par des touches de peinture afin de faciliter la lisibilité de l’œuvre tout en affirmant la différence entre la peinture originale et la restauration. Des détails pas forcement visibles pour les néophytes mais qui intéresseront toutes nos auditrices et tous nos auditeurs amateurs d’histoire de l’art.  

Et puisque nous sommes à la radio, pouvez-vous éventuellement nous dire ce que représente cette œuvre ? 

Beauté sans pareille, attirant les regards… et la jalousie. La déesse grecque de l’Amour Aphrodite en tomba amoureux, tout comme Perséphone, épouse d’Hadès le dieu des Enfers, causant, vous vous en doutez, un conflit évident.  

À la mort de Narcisse, une fleur apparait à son endroit, ce sera la narcisse. 

Dans l’histoire d’Apollon et Hyacinthe, au décès de ce dernier, une fleur pousse : la jacinthe. 

Là où le sang d’Adonis perle sur le sol, une fleur poussera également : il s’agit de l’anémone, ou de l’adonis goutte de sang, bouton rouge écarlate. Trois récits tirés des écrits d’Ovide qui composent les  trois volets de la première commande importante faite au peintre Dominiquin.

Et nous nous intéressons donc quant à nous à la partie de la fresque portant sur la mort d’Adonis. Ulysse, vous nous avez dit que l’œuvre avait été réinstallée, il est donc possible d’aller la contempler ? 

Absolument, pour peu que l’on soit à Rome ! L’entrée est néanmoins payante, ce que l’on peut déplorer ; vous trouverez toutes les informations avec visite guidée sur le site de l’ambassade de France en Italie, dans l’onglet consacré au Palais Farnèse.  

L’occasion de voir de ses propres yeux la magnifique fresque de l’artiste JR qui couvre la façade de l’ambassade depuis un peu moins d’un an, mais rien à voir avec notre fresque de la mort d’Adonis de 1603-1604, quoiqu’œuvres tout à fait impressionnantes toutes les deux, dans des registres différents. 

Chaque année, ce sont plus de 50 000 visiteurs qui découvrent le Palais et ses galeries ; et les plus cinéphiles d’entre-nous se souviendront peut-être des scènes tournées en 2010 par Nanni Moretti dans le palais pour plusieurs plans du film Habemus Papam.  

Pour finir, j’aimerais citer les mots de l’ambassadeur de France en Italie Christian Masset qui a déclaré, assez justement, je cite : « En ces heures tragiques de destructions injustifiables, la sauvegarde du patrimoine est partout un devoir fondamental ». 

La mort d’Adonis, du Dominiquin est donc de retour à Rome au Palais Fornèse. L’occasion également de voir de ses propres yeux d’où est issue la vieille expression « être beau comme un Adonis » ! 

Ulysse Guttmann-Faure, La mort d’Adonis, une peinture du Dominiquin est un récit mythologique à redécouvrir !


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *