Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Quand le viagra permet aux bébés prématurés de grandir normalement

Écrit par sur 22 avril 2022

Si les tests sont concluants, le projet miniNO pourrait bien soulager des dizaines de millions de vies. D’après l’OMS, plus de 15 millions de bébés naissent chaque année de manière prématurée. Grâce au monoxyde d’azote (NO) Vincent Prévot et Konstantina Chachlaki pensent pouvoir réguler la phase de “mini puberté”, responsable de complications de santé en tout genre lors de l’enfance puis à l’âge adulte. Face au coût exorbitant de production cette molécule, la solution se trouve peut-être dans le viagra, dont le principe actif permettrait d’obtenir le même résultat. Rencontre au CHU de Lille.

Une “mini puberté” chez les bébés ?

Notre naissance s’accompagne de l’activation de l’axe gonadotrope (un ensemble de structures physiologiques intervenant dans la régulation de la reproduction). Entre la 1ère semaine de vie jusqu’au 6ème mois, on observe une période de changements hormonaux (qui reprend à l’adolescence) : la “mini-puberté“. D’ailleurs, cette dernière joue un rôle fondamental dans la programmation du système nerveux central et dans l’acquisition de la fertilité.

Or, l’intensité de la “mini-puberté” peut être multipliée par 300 chez les bébés prématurés par rapport aux niveaux signalés chez les nouveau-nés à terme. Cette mini-puberté anormale pourrait contribuer au risque de développer des troubles du comportement et maladies comme l’autisme ou le diabète.

Le monoxyde d’azote, un remède miracle ?

Le monoxyde d’azote (NO) est depuis longtemps reconnu comme un acteur clé dans la régulation hormonale de la fertilité. Ce n’est pourtant que récemment que Vincent Prévot et Konstantina Chachlaki ont décidé de l’utiliser pour traiter les complications des bébés prématurés. En menant des études sur des souris, Konstantina Chachlaki a mis en évidence que la déficience en NO est associée à une mini-puberté exacerbée. Exactement comme chez les enfants nés prématurément, ce qui entraîne les mêmes comorbidités. Toutes ces pathologies pourraient être corrigées par une thérapie de reconstitution des réserves de NO pendant la mini-puberté.

Photo : Site


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *