Nantes

Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

LES EXTRAS

17:00 20:00

Current show

LES EXTRAS

17:00 20:00

Background

La chronique de Flora Vidal – Fashion revolution : la mode se met à la justice sociale et climatique ?

L'édito du jeudi 21 March 2019

[PODCAST]

Ouvrons comme tous les jeudis une page mode avec Flora Vidal. Ce matin vous nous parlez d’une véritable révolution…

En effet Simon. Dans Eurotrend on aborde souvent ensemble les questions éthiques en jeu dans l’industrie de la mode.

On évoque souvent la pollution occasionnée tout au long de la chaîne de production des vêtements que l’on porte. On l’a vu par exemple il y a quelques semaines à propos de la fabrication des jeans.

Et on évoque aussi en retour, les alternatives à cette fast-fashion qui propose toujours plus/ toujours plus vite, avec des marques qui se veulent avant tout éthiques et porteuses de valeurs qui défendent une nouvelle façon de consommer.

À l’heure où l’environnement est une préoccupation majeure, le monde de la mode entame lui aussi une véritable révolution.

Vous êtes-vous déjà demandé qui fabriquait vos vêtements ?

C’est la question ultra pertinente que pose The Fashion revolution, mouvement né en réaction à la catastrophe du Rana Plaza Building au Bangladesh – catastrophe survenue en 2013. Un bâtiment abritant la production textile de plusieurs des leaders mondiaux de l’habillement s’était écroulé faisant plus de 1000 morts et 2000 blessés.

Un accident qui a fait véritablement prendre conscience aux consommateurs qu’il fallait donc changer ce modèle gagnant-perdant en un modèle viable, équitable et donc durable. Comment? En adoptant des gestes simples recensés sur le site du mouvement fashionrévolution.org comme limiter par exemple ses achats dans les enseignes de fast-fashion, dont la politique commerciale est clairement anti-écolo vu le rythme effréné auquel sont renouvelées les collections, sans compter le gaspillage occasionné quand on sait que les invendus sont plus souvent détruits que recyclés. Autres gestes : privilégier le troc, les fripperies et faire don des vêtements que l’on ne porte plus. Enfin, on y pense moins mais acheter de la qualité, prendre soin de ses vêtements, les choisir en fonction de ses goûts et non pas en fonction des tendances permet de limiter considérablement son empreinte écologique.

Ce mouvement rassemble une communauté de plus en plus grande, grâce aux réseaux sociaux notamment et de plus en plus de personnes militent via facebook ou instagram en faveur des 10 commandements pour devenir le parfait Fashion revolutionary comme il se dit sur le site du mouvement. L’idée c’est qu’en fait, n’importe quel citoyen peut agir à son niveau et influencer son entourage à faire de même.

Donc si ça vous intéresse et que vous souhaitez en savoir plus sur ce mouvement pour une mode plus respectueuse de l’environnement et des travailleurs textiles je vous invite à consulter le site fashionrevolution.org – je précise d’ailleurs que c’est une initiative européenne puisque l’équipe qui chapeaute l’organisation du mouvement est basée au Royaume Uni.

La matinale d’Euradio

Débutez la journée avec l'essentiel de l'info européenne !

More info