Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Current show

Background

Radio Rectangle : FREAKSVILLE MUSIC SHOW #47

1 March 2019

FREAKSVILLE MUSIC SHOW #47


Par Benjamin Schoos 

 LIRE LE PODCAST

Podcast mensuel réalisé, programmé et présenté par Benjamin Schoos.

Le front des micro-labels fédérés par le boss de Freaksville. La chronique des sorties diffusées par Freaksville Music, distributeur indépendant en Belgique francophone.

Benjamin reçoit les liégeois de Fastlane Candies pour discuter de leur Polygene, leur nouvel album protéiforme,synthétique et polyglotte.

Précommander l’album ici : https://bit.ly/2RhrwHS

Après un EP (Cold Cold Caribbean, 2011) et un premier album (Telenovelas, 2013), les Fastlane Candies viennent de boucler Polygene, nouvel opus tout en synthés et boîtes à rythmes. Pour le réaliser, les Liégeois ont choisi de disparaître des radars le temps de remettre la main sur leurs racines, ré-aménager leur tanière, y explorer de nouvelles façons d’écrire.

De la pré-production à la direction artistique en passant par les arrangements, le groupe a voulu garder le contrôle sur la totalité du processus, épaulé lors de l’enregistrement au Studio 5 (« home sweet home studio » pour eux, qui ont tout enregistré là) par Maxime Wathieu (The Mash, Turquoise).

Disque multilingue aux influences croisées, Polygene oscille entre mélancolie froide et exubérance pop. Les titres plus évidents, dans la lignée des singles précédents, côtoient des morceaux plus élaborés, porteurs d’ambiances sombres et hypnotiques, aux confins de la cold wave et du psyché.

Les deux chevilles ouvrières du groupe s’expliquent.

« Sur nos premiers disques, nous étions complètement nuls en production, nous avons donc naturellement décidé de nous faire aider dans l’arrangement et la production par des collaborateurs et amis expérimentés » précise Laurent, compositeur du groupe. Ce travail collaboratif a porté ses fruits, donné naissance à des morceaux aboutis, au risque de parfois perdre l’intention de départ et prendre des directions inattendues. Pour Polygene, on a pris complètement la tangente et opté pour une forme d’autarcie. Nous voulions avoir la maîtrise la plus complète possible du processus, ce qui sous-entendait d’éviter les influences et les avis extérieurs. On s’est donné pour mot d’ordre de ne faire écouter les démos à personne en cours de travail, et surtout d’améliorer nos compétences techniques en production… ce qui a forcément pris un peu de temps. »

« On voulait devenir plus cohérents sur le long cours, montrer de quoi on était capables sur un disque entier » raconte Alexis, chanteur et auteur, « donc j’ai dit à Laurent : ‘occupe-toi de la musique de ton côté, envoie-moi des instrus et moi je me chargerai des paroles et des lignes de voix’. On s’est échangé des fichiers à distance pendant un an et demi avant de se dire qu’on avait la matière suffisante pour faire un disque. Ces démos étaient très rêches évidemment, on était dans une période très « cold wave ». On a donc décidé de repasser les morceaux dans les mains du groupe et de les faire évoluer en les jouant live ensemble. Les autres nous ont donné de nouvelles idées, Bapt (basse) a enrichi des mélodies, Sandra (voix, synthés) a réécrit des lignes de voix. Tout ça a pris pas mal de temps, on voulait que le processus de composition soit le plus riche possible ».

Masterisé par Gilles Martin (Farside Studio, Paris) Polygene vous emmènera, dès février 2019, sur les territoires les plus variés, des plages de sable noir aux clairières ensoleillées, alternant rêveries mélancoliques et miniatures pop synthétiques.

Radio Rectangle

musiques pop et plus largement aux cultures pop et alternatives qui en découlent

More info