Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

We want 2 wigoler

22:00 23:00

Background

D’où ça vient ? : Hanouka

Written by on 30 décembre 2019

Le chandelier est sorti… Les bougies sont là, prêtes à être allumée… 

En cette période de fêtes qui approche, c’est Hanouka qui se prépare… ça commence dimanche soir… 

Alors D’où ça vient Hanouka ? – petit voyage dans le temps… 

Cette fête juive commence le 25e jour du Kislev, le 9e mois du calendrier hébreu… 

cela tombe souvent fin novembre ou en décembre…  et son histoire remonte au IIe siècle avant JC… 

A l’époque, la Terre Sainte était gouvernée par les Gréco-Syriens qui voulaient imposer leurs croyances grecques au peuple d’Israël… 

Après trois ans de répression, un petit groupe de juifs menés par Juda Maccabée organise une révolte… 

Alors que l’étude de la Torah était empêchée, ils réinaugurent le Second Temple de Jérusalem… 

Dans le temple spolié, ils trouvent une fiole où il ne reste suffisamment d’huile que pour allumer la Menorah pendant une seule journée…  Pourtant, les textes racontent que les flammes durèrent huit jour ! 

C’est ce miracle que les Juifs célèbrent aujourd’hui pendant donc huit jours… et c’est pour cela aussi que Hanouka est parfois appelée la fête des lumières… 

De nos jours, pour Hanouka, chaque famille allume donc un chancelier spécial : la Hanoukia… Elle ressemble à la ménorah à sept branche que l’on voit dans synagogues mais en compte 9… Une bougie par jour de fête et une, le shamash, pour allumer toutes les autres… 

Hanouka n’est pas une des fêtes obligatoires prescrites par la Torah… Les façon de la commémorer peuvent donc beaucoup varier en fonction des pays… mais c’est avant tout une fête familiale… 

Mais ce ne serait pas une vraie fête juive s’il n’y avait pas de tradition culinaire bien sûr… 

Dans le judaïsme, tout a à voir, de près ou de loin, avec la nourriture… D’ailleurs, dans la plupart des synagogues, il y a une cuisine intégrée ! C’est dire l’importance ! 

Il est donc de coutume de manger des plats frits, à base d’huile d’olive pour rappeler l’huile miraculeuse du Temple de Jérusalem… 

C’est donc le moment des beignets en tout genre… 

Les latkes par exemple, dans la culture ashkénaze d’Europe de l’Est sont des paillassons de pomme de terre frits… Les soufganiyot sont aussi des incontournables… Ce sont de gros beignets souvent fourrés de confiture… Une autre version existe aussi dans la cuisine séfarade que l’on appelle les bimouelos… 

Si vous êtes dans une famille multiculturelle… inutile de vous dire que les traditions culinaires ou religieuses se mélangent très bien… 

Certains ont d’ailleurs inventé un mot pour ce mélange… 

On met Christmas et Hanouka ensemble et ça donne : Chrismukkah ! 

Je vous laisse sur cette belle trouvaille dans ce D’où ça vient et comme on dit en hébreu… Hag Hanoukah sameach ! 


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *