Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

L’AfterWork

17:00 19:00

Background

TGV, Greta Thunberg et douceur : Les brèves de Strasbourg du 06/03/2020

Written by on 6 mars 2020

  • Un TGV à destination de Paris a déraillé hier matin à Vendenheim, faisant 21 blessés dont un grave. 
  • Greta Thunberg, invitée mercredi à Bruxelles pour discuter du green deal avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Layen. La jeune militante écologiste suédoise n’a pas mâché ses mots envers l’Union européenne qu’elle estime ne pas être assez ambitieuse pour faire face à l’urgence climatique. 
  • Enfin, février 2020, le mois le plus doux depuis 30 ans ! Des températures records ont été enregistrées, passant la barre des 20° en plein hiver à Strasbourg et Calmars.

Accident de train

Trafic interrompu hier matin sur les rails alsaciens… en raison d’un incident sur un TGV à Vendenheim, entre Strasbourg et Paris-Est.Le TGV avait quitté la gare de Strasbourg à 7 h 19. Et déraillé ce jeudi matin. La motrice et les quatre premières voitures sont sorties des rails. Le train aurait percuté un talus faisant 21 blessés dont le conducteur. En moyenne 12 trains partent chaque jour de Strasbourg pour Paris, c’était l’un d’entre eux. Selon une enquête Statista, en 2017 plus de 150 accidents corporels ont eu lieu sur le réseau ferroviaire français. Le réseau ferroviaire français, qui nous amène à parler de la libéralisation du rail en Europe. Une stratégie affichée de l’UE. Le but étant de favoriser la compétitivité et l’ambition d’établir un espace ferroviaire unique. L’ouverture à la concurrence qui devrait permettre aux opérateurs à répondre aux besoins des consommateurs, améliorer la qualité de leurs services ainsi que leur rentabilité. Cela devrait également permettre d’économiser de l’argent public. Problème : c’est que cette ambition est contestée notamment en France. Car qui dit économie d’argent public dit réduction de personnel, et réduction d’acquis pour les cheminots. Ce qui n’est pas vu d’un bon oeil et qui attise tant et plus les tensions, et entretien les mouvements sociaux à répétition. 

GRETA THUNBERG

La nature ne négocie pas. On ne peut pas passer d’accord avec les lois de la physique. Il est temps de prouver vos dires. Vous avez une obligation morale de le faire”. Tels sont les mots prononcés mercredi à Bruxelles par Greta Thunberg, jeune militante écologiste invitée par UVDL, présidente de la Commission européenne, à participer à la réunion hebdomadaire, réunion qui portait sur les enjeux du green deal et les mesures nécessaires pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. La militante suédoise n’a pas mâché ses mots. Elle estime en effet que pour le moment, les mesures ne sont pas à la hauteur des ambitions de l’Union européenne. Car si le texte présenté hier à Bruxelles valide le projet de neutralité carbone à l’horizon 2050, la question des moyens mis en oeuvre pour y parvenir reste floue. Un plan déjà largement critiqué par les écologiste au PE qui craignent eux-aussi que les paroles ne soient pas suivis d’actes. Les plus radicaux sur cette question estiment par ailleurs qu’au delà des moyens, ce sont les ambitions qu’il faut remettre en question, celle-ci étant jugées insuffisantes par rapport à la gravité de la situation. Au mois de janvier dernier d’ailleurs, les eurodéputés avaient adopté une position commune sur la question, saluant le projet mais le considérant incomplet. Le parlement souhaite par exemple porter la réduction des émissions de gaz à effet de serre à 55% d’ici 2030, soit 5% de plus que ce qui était indiqué à la base dans le GREEN DEAL. 
Alors pour pouvoir tenir cet engagement, les eurodéputés se sont également dit favorables, il y a quelques semaines à un “objectif intermédiaire”. Autrement dit, les pays de l’UE devront rendre des comptes dès 2040, afin que l’on puisse vérifier si les engagements pris sont réellement tenus, et auquel cas, réadapter les politiques mises en oeuvre pour y parvenir. 
Mais de gros efforts devront être entrepris d’ici l’an prochain dans le secteur énergétique, et au niveau des lois déjà en place pour préserver le climat, mise à jour nécessaire pour pouvoir effectivement atteindre la neutralité carbone. 

FÉVRIER MOIS LE PLUS DOUX

Et puisque l’on parle du climat, le mois de février a été particulièrement doux en Alsace cette année. La température moyenne a été de 7,7°C, contre 2,8°C habituellement. Il s’agirait même du mois de février le plus doux en 30 ans … du jamais vu depuis 1990 !A Strasbourg et Colmars, la barre symbolique des 20° a été franchie le 16 février. Mais le vent était aussi de la partie… Selon les météorologues, le mois de février 2020 aura aussi été parmi les plus venteux jamais enregistrés. 

Météo 
Et aujourd’hui à Strasbourg, la pluie continue de tomber sur l’ensemble de la journée. Petites éclaircies prévues de temps à autres mais ne vous y méprenez pas, ça restera gris. niveau températures ça baisse : pas plus de 6° attendus. Ce week-end, même programme, mais le soleil devrait quand même être beaucoup plus présent, avec des températures en hausse qui atteindront les 12° demain samedi. 


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *