Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

La Chambre Verte

20:00 21:00

Background

D’où ça vient les montgolfières ?

Written by on 10 mars 2020

Sans elles, se déplacer par la voie des airs serait sans doutes resté un fantasme éternel. Mais au fait, d’où ça vient, les montgolfières ?
Une chronique de Loïc Masson

D’où ça vient : Les montgolfières ?

A l’approche du printemps, on les voit revenir dans le ciel parées de couleurs chatoyantes, on les reconnaît à leur forme sphériques et bariolées, elles fendent l’air comme des arcs-en ciel, des nuages, elles sont les chapeaux haut de forme et si les oiseaux se demandent sans doutes pourquoi nous voulons ainsi, nous les humains les parapentistes, quand ils en croisent la route les saluent comme de sympathiques doyens

Mais au fait, d’où ça vient les montgolfières ?

L’aérostat sphérique doit son nom aux frères Mongolfier, or ce n’est pas Christophe Colomb mais bien Amerigo Vespucci qui donna son nom à l’Amérique, sans quoi elle s’appellerait la Colombie.

On admet généralement que la montgolfière est l’invention de Joseph-Michel et Jacques-Etienne Montgolfier, une fratrie d’industriels français du 18e s.

Le principe n’aurait cependant jamais existé sans Archimède, pas le hibou de Merlin, le scientifique grec de Syracuse, souvent considéré comme le plus grand des mathématiciens antiques. Archimède donna son nom à la force que subit un corps plongé dans un fluide, liquide ou gazeux, et soumis à une gravité : la poussée d’Archimède. C’est ce principe qui permet à une boule creuse, de papier ou de tissu, de porter une nacelle chargée à l’aide d’un brûleur qui réchauffe du gaz. L’idée séduit d’abord l’inventeur portugais Bartolomeu Lourenço de Gusmao. Ce dernier fait voler des ballons de petites tailles  puis un premier aerostat, la Passarola, dès 1709. Il faudra 74 ans aux frères Montgolfier pour perfectionner la technique, et transformer le divertissement de foire en moyen de transport fiable.

Le 4 juin 1783, à Annonay, un premier vol officiel est réalisé, sans passager. Rebelote le 19 septembre avec cette fois un coq, un mouton et un canard, à Versailles, en présence de sa majesté le roi Loui XVI. Un mois plus tard, le premier vol humain est réussi depuis Paris.

Le ballon, qui s’élève à 500 mètres environ est cependant captif,  il reste amarré au sol par un cable. Enfin, le premier vol totalement libre est tenté le 21 novembre 1783, avec à son bord deux scientifiques des lumières : le marquis Jean-François Pilâtre de Rozier et le marquis François Laurent d’Arlandes. Rozier mourra d’ailleurs deux ans plus tard, en tentant de traverser la Manche en montgolfière.

Si elle sera vite remplacée pour des raisons de coût et de sécurité, la Montgolfiere reste le précurseur du transport aérien, vénérable ancêtre de nos avions et sauvegarde, pour la postérité, du nom de deux très grands inventeurs. Sauf que. En 1820, un collectionneur Russe met au jour un étonnant manuscrit.

Il y est question d’un certain Kriakutnoï, qui aurait réussi un décollage en ballon, cinq décennies avant les Montgolfier. Alors, aurait-on dû l’appeler une Kriakutnière ?

Les historiens du début du 20e siècle découvrent qu’il s’agit en fait d’une fiction allemande, travestie par un faussaire russe pour en faire une histoire patriotique. Et par là même, l’une des toutes premières fake news datées de l’histoire de l’Europe.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *