Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

La solidarité au cœur de la maison Lazare de Nantes

Écrit par sur 10 février 2021

Au centre de Nantes, la maison Lazare propose des colocations solidaires entre personnes ayant vécu à la rue et jeunes actifs. Ce sont en tout 40 résidents qui cohabitent dans cette maison gérée par les associations Lazare et Marthe et Marie.

Clothilde Pialloux, responsable du lieu, est venue vivre à la maison Lazare l’année dernière avec sa famille :

“Ici ce sont des colocations solidaires, c’est à moitié des personnes qui étaient à la rue et à moitié des jeunes actifs entre 25 et 35 ans. L’idée c’est qu’on a tous des choses à s’apporter. Pour les personnes de la rue, c’est de retrouver un toit, retrouver une vie sociale et être entourés. Pour les jeunes actifs, c’est une année fantastique, ils s’engagent pour un an mais c’est renouvelable donc souvent ils restent une deuxième année.”

Jade, 24 ans, vit depuis novembre dernier dans la maison Lazare après avoir connu la rue :

“Je suis en rupture avec ma famille depuis longtemps. Je vivais avec quelqu’un, j’ai eu une séparation assez compliquée et de là je me suis retrouvée à la rue du jour au lendemain. C’est un peu le chat qui se mord la queue : pour avoir un appartement, il faut un travail. J’ai travaillé un moment en étant à la rue mais c’était très compliqué à tenir. Sans des associations, ça aurait été vraiment très compliqué.”

Au sein des colocations, chacun possède une chambre individuelle. Le loyer est fixé à 300euros avec les charges, auxquels viennent s’ajouter les frais de nourriture. Chaque colocataire réalise une tâche précise comme faire courses ou le ménage. Ces appartements à taille humaine, plutôt ordinaires, sont une alternative aux foyers d’hébergement. C’est ce qui a séduit Jade :

“On sait qu’il y a des personnes qui ont connu la galère, dont moi d’ailleurs mais je ne me suis jamais sentie vraiment différente de mes colocs et ça se ressent beaucoup dans la maison. on parle très peu de la rue, d’avant; Au contraire c’est très tourné sur le présent, vers la vie. C’est vraiment des colocations normales”

La maison est organisée avec un règlement intérieur et les colocataires sont tenus de partager un repas ensemble le jeudi soir. Tous les habitants de la maison se retrouve aussi, s’ils le souhaitent, le vendredi dans la salle commune pour un repas ou des jeux.

Depuis sa création en 2006, l’association Lazare s’est développée dans plusieurs villes en France comme à Nantes en 2011 mais aussi en Europe à Bruxelles et Madrid.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *