Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Un webinaire sur la stratégie européenne”De la ferme à la fourchette”

Écrit par sur 14 avril 2021

Le 26 mars dernier ont été relancées les négociations entre les Etats membres de l’Union européenne, la Commission et le Parlement sur la politique agricole commune (PAC). A cette occasion, lundi 12 avril, Euractiv proposait un webinaire pour revenir sur l’un des sujets sur la table de négociations : la stratégie “De la ferme à la fourchette”.

Mathieu Pollet, le médiateur d’Euractiv a commencé par présenter le sujet : “L’agriculture biologique en France c’est 6% du marché alimentaire français et les surfaces bio ont elles-mêmes doublées en cinq ans. Et c’est dans cette tendance que  s’inscrit la stratégie “De la ferme à la fourchette” dont nous allons discuter aujourd’hui, donc la stratégie de l’UE qui veut promouvoir justement un système alimentaire équitable, sain et adapté à l’environnement. La stratégie comporte 27 actions concrètes avec des objectifs visant à transformer tout ce système alimentaire d’ici 2030.”

Plusieurs spécialistes du monde agricole étaient invitée à participer au débat et notamment l’eurodéputé Jérémy Decerle qui a fait un point sur les débats qui ont lieu en ce moment au Parlement sur ce sujet : “Aujourd’hui il y a des négociations entre les trois institutions [le Conseil, le Parlement et la Commission] donc forcément que ça prend un peu de temps parce que chacun campe un peu sur ses positions. Mais là on a quand même prévu, en tous cas c’est l’objectif qu’on se fixe, de finir les négociations en trilogue avant l’été.

Mais Cécile Détang-Dessendre, directrice scientifique adjointe agriculture de l’Institut national de la recherche agronomique, a rappelé que ce débat n’est pas seulement cloisonné au Parlement européen : “Il faut réfléchir au développement de l’agriculture biologique de façon concertée avec l’ensemble des acteurs  : les agriculteurs, les transformateurs, les consommateurs. Et donc on ne peut faire porter l’ensemble de ces transformations sur le seul dos de l’agriculture et du secteur agricole et il sera très important, et c’est ce que propose d’ailleurs Farm to Fork mais aussi plus généralement le Green Deal, de réfléchir sur une démarche agricole et alimentaire.

Et Félix Noblia, agriculteur basque et vice-président de Fermes d’Avenir, a rappelé qu’il y a urgence aujourd’hui à investir pleinement dans l’agriculture biologique : “Le seul moyen de sauver l’humanité, c’est de transformer l’agriculture pour avoir une agriculture qui stocke du carbone dans les sols. Parce si vous avez une agriculture qui stocke plus de carbone, donc des sols qui augmentent en matière organique, si on a plus de racines, plus de biomasse, des températures qui vont refroidir dû à l’effet de biomasse et de la transpiration de l’eau.. en fait, on peut inverser les processus de dérèglement climatique. Par contre il faut avoir une politique agricole qui soit forte, et on essaie pas de faire mieux avec autant, c’est qu’il va falloir déplacer des financements, donc si on ajoute 50 milliards d’euros à l’échelle de la PAC pour stocker du carbone sur les fermes effectivement on peut sauver le monde.

Et oui, sauver le monde passe aussi par nos assiettes, alors à vos fourchettes !


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *