Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

20:00 22:00

Background

Le sport facteur de remobilisation : l’exemple d’Emmaüs Solidarité – L’Europe c’est du sport

Écrit par sur 25 novembre 2021

Chaque jeudi sur euradio, le Think tank Sport et Citoyenneté propose un regard sur l’impact social du sport en Europe : handicap, gouvernance, égalité des genres, sédentarité, inclusion sociale… c’est aussi du sport !

La semaine dernière, votre collègue Clara Gauthier nous partageait quelques éléments sur l’approche de Sport et Citoyenneté quant à la mesure d’impact social du sport. Vous qui êtes en charge de ces missions, pouvez-vous nous dire comment cet « accompagnement » se traduit-il de manière opérationnelle ?

Effectivement, tout cela peut sembler un peu théorique. La meilleure manière pour moi d’illustrer ce que notre Think Tank fait concrètement à ce sujet est de vous en donner un exemple.

Nous avons récemment eu la chance d’accompagner un projet mené par EMMAUS Solidarité, une ONG très reconnue, qui accueille, notamment, des personnes en situation de grande précarité.  Aux côtés des associations Viacti et UFOLEP, leur idée était de promouvoir le rôle social du sport, et sa capacité à remobiliser les personnes hébergées dans leurs différents foyers. Un superbe projet soutenu par l’Agence Nationale du Sport par le biais de l’appel à Projets Impact 2024 et qui entre totalement en résonance avec les valeurs soutenues par Sport et Citoyenneté.

Très bien. Et comment se déclinait ce projet sur le terrain ? Quel était son objectif ?

Concrètement EMMAUS Solidarité propose depuis 2020, des séances hebdomadaires d’activité physique adaptée au sein même des centres d’hébergements.

L’objectif était d’utiliser le sport comme un outil susceptible d’aider les personnes hébergées à construire leur projet de vie, mais également à faciliter l’accompagnement social effectué par les travailleurs sociaux et les équipes des centres.

Une utilisation innovante et ambitieuse du sport social qui a besoin d’être mesurée pour attester de son efficacité et de sa pertinence. C’est là que Sport et Citoyenneté est entré en jeu.

Comment cela s’est déroulé en pratique ?

La phase de diagnostic a été très importante. Il fallait cerner au mieux les objectifs d’’Emmaus Solidarité pour définir avec précision le périmètre de l’étude. Nous avons donc choisi, en concertation avec les partenaires du projet, de nous focaliser sur l’impact des activités physiques sur les parcours de vie des personnes ainsi que sur le travail social des équipes EMMAUS.

Pour ce faire, nous avons suivi avec précision les séances de sport, nous avons même participé à certaines d’entre elles. Nous avons ensuite fait circuler un questionnaire aux équipes EMMAUS, puis à tous les participants. Enfin, nous sommes allés rencontrer les bénéficiaires dans les centres, pour évoquer en détail les changements constatés dans leur quotidien.

Une démarche scientifique dite compréhensive qui fut très enrichissante humainement mais qui a été complexifiée par le contexte sanitaire.

Sur quoi cette étude a-t-elle finalement abouti ?

Cette étude a donné lieu à un rapport complet rendant compte de l’impact social du projet, mais également des recommandations et pistes d’amélioration identifiées par notre Think Tank. 

Un livrable qui se voulait absolument utile pour les équipes opérationnelles d’Emmaus Solidarité, mais également didactique pour les autres parties prenantes, les financeurs notamment. Ce document a été accompagné d’un temps de communication digital réunissant les différents acteurs du projet et où les conclusions ont été présentées 

Cette expérience a été très enrichissante pour notre structure. D’abord, parce qu’elle nous a permis de manière très concrète, de valider cette intuition forte que nous avons quant au rôle du sport dans la société. Elle nous a amené à observer de très près les changements positifs et l’énorme impact que le sport peut avoir sur les parcours de vie. Un signe fort qui nous pousse à poursuivre nos actions. Ensuite, cette étude nous a donné des clés pour accompagner le projet dans son développement stratégique. Un projet dans lequel nous croyons et qui mérite de grandir.

Enfin, ce travail nous a confirmé de l’intérêt de mesurer objectivement l’impact social du sport et nous invite à pousser l’ensemble du monde sportif à embrasser collectivement cette dynamique qui sera, j’en suis sûr, profitable à tous.

Hugo Rubion au micro de Laurent Petetin


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *