Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

La Chambre Verte

20:00 21:00

Background

Quelle langue parle-t-on en Slovénie ? – Mia Europo

Écrit par sur 1 décembre 2021

Mia Europo est le seul magazine qui fait découvrir l’Europe aux enfants à partir de 8 ans. En proposant un contenu unique sur ce sujet, à la fois ludique et pédagogique, rédigé spécialement pour eux, Mia Europo aide ses lecteurs à “s’approprier” l’Europe. Retrouvez les chroniques de Mia Europo tous les mercredis sur les ondes d’euradio.

Comme toutes les semaines, nous retrouvons la chronique Mia Europo et pour ce numéro d’octobre nous recevons Léo Frey, rédacteur pour Mia Europo.

Autrement dit, y-a-t’il une langue “slovène” ?

Oui, les habitants de la Slovénie parlent le slovène. Cette langue est aussi parlée dans certaines régions d’Autriche et d’Italie, proches de la Slovénie, comme par exemple dans certains villages au nord de Venise.

C’est une langue slave, c’est-à-dire la famille des langues situées en Europe centrale et dans les Balkans. La langue slovène est très proche du serbo-croate. On dit souvent qu’un tiers du vocabulaire de ces deux langues leurs sont communs. Le slovène a aussi été influencé par le latin, comme de nombreuses autres langues de l’Union européenne, et notamment par l’allemand et l’italien. C’est une langue qui a la réputation d’être musicale et chantante.

Les Slovènes utilisent un alphabet latin un peu modifié qui compte 25 lettres au lieu de 26. Ils n’ont pas les lettres q, w, x, y. Par contre, ils utilisent un signe absent dans la plupart des langues: c’est le hatchek, un accent circonflexe retourné, qui modifie le son de certaines lettres.

Est-ce difficile à apprendre ?

Franchement, oui. C’est même très difficile. Il y a trois genres: le masculin, féminin et le neutre, il y a des déclinaisons de cas, etc etc.

Mais surtout, la langue slovène a une particularité très rare: il y a deux formes de pluriel. Je m’explique. Pour désigner un objet, le slovène utilise le singulier. Jusque là, c’est logique. Pour désigner deux objets, le slovène utilise une forme de pluriel. Pour désigner trois, quatre, cinq objets ou plus, le slovène utilise une autre forme de pluriel! C’est vraiment compliqué. Par exemple: une pomme se dit “jabolko”; deux pommes, se dit “jabolka” et à partir de trois pommes, on dit “jabolki”.

L’autre symbole de Ljubljana, c’est le château, qui surplombe la cité, sur une colline, depuis 900 ans. Il était placé en hauteur, pour se protéger des invasions. Aujourd’hui, les gens y montent en funiculaire. Et de là-haut, par beau temps, on peut voir les Alpes. Parce que, oui, les Alpes vont jusqu’en Slovénie!

Les Slovènes sont-ils forts en langue étrangère ?Mais est-ce pour autant une ville bloquée dans le passé ?

Oui, ils sont plutôt forts. Comme c’est un petit pays, beaucoup de gens vont à l’étranger, ce qui pousse à apprendre des langues. Les Slovènes parlent souvent très bien anglais. Beaucoup d’entre eux parlent bien l’allemand, parce que l’Autriche est le pays voisin. Et enfin sur la côte slovène, on parle italien. 70% des Slovènes disent qu’ils sont capables d’avoir une conversation dans deux autres langues que le Slovène. C’est un record en Europe!Absolument pas ! Ljubljana est aussi une ville pionnière, c’est-à-dire en avance sur les autres : en effet, c’est la première capitale d’Europe à avoir interdit les voitures dans le centre ville. Le cœur historique de Ljubljana est réservé aux piétons et aux cyclistes. 

Photo de Nicolas Vollmer sur Flickr

Léo Frey au micro de Laurence Aubron


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *