Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

21:00 22:00

Background

Handisport quelles évolutions – L’Europe c’est du sport

Écrit par sur 30 juin 2022

Chaque mardi sur euradio, le Think tank Sport et Citoyenneté propose un regard sur l’impact social du sport en Europe : handicap, gouvernance, égalité des genres, sédentarité, inclusion sociale… c’est aussi du sport !

Tout comme la semaine dernière, nous allons parler de sport et de handicap avec Alice Buensoz de Sport et Citoyenneté. Alice, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur l’organisation du handisport en Europe ?

Ce sujet est traité par la commission européenne depuis le milieu des années 1980 avec les premières
initiatives en faveur de la santé, de l’intégration sociale et professionnelle. Différents dispositifs se sont ensuite
succédé pour soutenir le développement des pratiques handisportives : événements sportifs, innovations
technologiques ou encore programme d’éducation.

Or de fortes disparités de démocratisation et d’organisation existent entre les pays de l’Union Européenne.
Toutefois le conseil de l’Europe affirme dans un rapport que les enjeux de développement sont communs à
l’ensemble des pays membres : amélioration des infrastructures, renforcement des aides financières et
structurelles, amélioration de l’accessibilité ou encore un encadrement qualifié.

Vous parlez d’encadrement qualifié, quels professionnels peuvent encadrer une pratique handisport ?

La France est un pays fortement régulateur sur la question de l’encadrement sportif par rapport à
d’autres pays européens. Il existe de nombreuses formations telles que la licence universitaire STAPS mention
Activité Physique Adapté qui permet l’encadrement des publics aux besoins spécifiques. Les fédérations
sportives ont également des diplômes internes spécifiques à leurs disciplines.

Au-delà d’un manque d’uniformité des formations pour l’encadrement du handisport à l’échelle européenne, le
conseil de l’Europe met en avant le déficit de formation destinées aux décisionnaires du sport. Développer des
modules de formation qui leur seraient destinés participerait à une meilleure connaissance du sujet au sein des
instances dirigeantes et donc une meilleure considération.

On comprend donc que le développement du handisport ne se fait pas seulement au travers des clubs, quelles autres sphères peuvent agir pour sa démocratisation ?

La sphère scolaire représente une importante opportunité pour développer les pratiques et ça, dès le plus
jeune âge. Au-delà de permettre la pratique pour les bénéficiaires, développer l’éducation physique avec des
séances de handisport permet d’appréhender des notions de vivre ensemble de lutter contre les préjugés et les
discriminations liés au handicap dès l’enfance.


Pour rendre cela possible de nombreuses réformes sont à prévoir : former les personnels enseignants et plus
particulièrement les professeurs d’éducation physique, doter les écoles du matériel et des équipements
nécessaires mais surtout développer les liens avec les clubs pour permettre à chacun de poursuivre sa pratique
en dehors des murs de l’école.

Quelles autres mesures permettraient de développer la pratique ?

De nombreuses initiatives et programmes existent à travers l’Europe et œuvrent pour la démocratisation
du sport pour les personnes en situation de handicap. Or ceux-ci sont souvent le fruit de financements
pluriannuels à durée limitée. Pour pérenniser les pratiques et permettre de véritables changements d’habitudes,
des financements directs et systémiques doivent être mis en place à destination des clubs, des écoles ou des
municipalités souhaitant mettre en place.


Soutenir le handisport de haut niveau est aussi une façon d’apporter de la visibilité à ces pratiques auprès du
grand public, mais ça, ce sera l’objet de la prochaine chronique.

Alice Buensoz au micro de Laurence Aubron


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *