Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Novorama

22:00 23:00

Background

Sport et handicap – L’Europe c’est du sport

Écrit par sur 30 juin 2022

Chaque mardi sur euradio, le Think tank Sport et Citoyenneté propose un regard sur l’impact social du sport en Europe : handicap, gouvernance, égalité des genres, sédentarité, inclusion sociale… c’est aussi du sport !

Près d’un européen sur six est en situation de handicap. On sait que leur accès à un certain nombre de domaines de la vie sociale reste complexe. On pense notamment à l’accès à l’emploi, à la scolarité, à la vie quotidienne… qu’en est-il du sport ?

Malheureusement, le sport n’échappe pas à cette tendance. 56% des personnes en situation de handicap
déclarent ne pratiquer aucune activité sportive, contre 36% parmi le reste de la population. Il y a plusieurs raisons
à cela.


D’abord, comme certaines personnes valides, les personnes en situation de handicap font parfois face à un
manque de temps, d’argent ou de motivation. Et ces facteurs sont renforcés par les difficultés rencontrées au
quotidien. Des études montrent également que la participation des personnes en situation de handicap échoue
par manque d’information sur les activités accessibles.


Toutefois, l’accessibilité aux infrastructures et aux services proposés constitue également un frein : par exemple,
en France seulement 6% des équipements sont réellement accessibles aux 4 types de handicaps (Physique,
auditif, visuel, mental).

De plus, la question de l’accessibilité est complexe en raison des différences entre les handicaps : chaque
handicap appelle à une réponse qui lui est propre, notamment dans l’accompagnement qui est apporté à ces
personnes.

Que fait l’Europe pour promouvoir l’égalité d’accès au sport ?

L’égalité est un droit humain fondamental et un pilier essentiel de la justice sociale. Et alors que la Charte des
droits fondamentaux de l’UE reconnait de nombreux droits pour les personnes en situation de handicap, force est
de constater que l’accès au sport demeure encore trop incertain. Cette inégalité d’accès aux activités physiques
et sportives est une violation indirecte des droits des personnes en situation de handicap.

En 2021, la Commission européenne a présenté sa nouvelle stratégie 2021-2030 en faveur des droits des
personnes en situation de handicap pour améliorer l’accessibilité des organisations, activités, structures, biens et
services sportifs. Dans ses conclusions, l’Union européenne souligne l’importance de l’accès de ces personnes
au sport.

Mais concrètement, comment se traduit les initiatives européennes ?

Comme nous l’avons dit précédemment, le manque d’information est un élément impactant. Par conséquent, la
Commission européenne va lancer un centre de ressources européen «Accessible EU» qui constituera une base
de connaissances en matière d’information et de bonnes pratiques concernant l’accessibilité dans tous les
secteurs. Nous espérons que ce dispositif sera largement utilisé et permettra des progrès en matière
d’accessibilité et d’utilisation des espaces publics et des infrastructures sportives pour les personnes en situation
de handicap.


De plus, l’action de la Commission passe également par l’intermédiaire du programme ERASMUS+ sport qui
finance des projets qui utilisent le sport comme outil d’inclusion sociale, notamment pour les personnes en
situation de handicap. Sport et Citoyenneté est d’ailleurs partenaire du projet « Inabled Cities » qui vise à
développer des environnements urbains inclusifs pour l’activité physique des personnes en situation de handicap.
Toutefois, on se rend compte qu’ils sont aussi confrontés à des blocages psychologiques, qui nécessitent un
accompagnement adéquat.

Comment faire évoluer les choses positivement dans le futur ?

Et bien il faudra se poser les bonnes questions : Si nous voulons remettre les enfants en situation de handicap en
mouvement, devons-nous envisager des activités séparées ? Ou offrir des opportunités sportives dans les clubs
traditionnels, ouvertes à tous ? Nous tenterons de répondre à ces questions dans notre prochaine chronique en
identifiant notamment les bonnes pratiques au niveau européen mais également à l’échelle locale.

Clara Gauthier au micro de Laurence Aubron


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *