Sel bio, un label vide de sens ?

Sel bio, un label vide de sens ?

Si le sel était jusque-là considéré comme un produit minier et donc non éligible à la certification "Agriculture Biologique" en Europe, cela pourrait changer dès l’année prochaine, avec l’entrée en vigueur du nouveau règlement européen relatif aux produits biologiques et à leur étiquetage.

Un projet de la Commission européenne qui inquiète cependant les paludiers.ères et sauniers.ères de la région, comme l'explique au micro Christophe Annaheim, lui-même paludier de Guérande et Président de l’Association française de producteurs de sel de l’Atlantique.

Le cahier des charges [en l'état actuel] englobe environ 90% de la production de sel en Europe, et du coup on pourrait avoir quasiment toute la production européenne qui aurait la possibilité d'être labellisée: donc aussi bien nous [les producteurs artisanaux] que des acteurs du sel de mine et du sel industriel.

- Christophe Annaheim, Président de l’Association française de producteurs de sel de l’Atlantique.

Photo from Wikimedia Commons, the free media repository

Reportage réalisé par Morgane Anneix