Nantes

by Euradio

Current track

Title

Artist

Current show

Programme local

14:00 14:30

Background

Covid-19 : poison d’avril

Written by on 1 avril 2020

Si certains médias ont respecté ce mercredi, la tradition du poisson d’avril, qui consiste à délivrer très sérieusement une information inventée, de préférence drôle et incongrue ; la rédaction d’Euradio s’est interrogée sur la pertinence de maintenir cette tradition en plein confinement… À la réflexion depuis trois semaines, les citoyens européens confinés nous ont tellement surpris et réjouis par des initiatives créatives et parfois incroyables… Alors plutôt qu’un gros poisson, la rédaction a choisi une sélection de moments qui, en d’autres temps, seraient immanquablement passés pour des poissons d’avril !

Place à une rétrospective des perles de la crise, entre des initiatives de bon sens et des comportements qui redonnent le sourire à tout un chacun. Notre correspondante à Prague, Eliška Kačerová revient justement sur quelques façons ingénieuses pour s’amuser, à l’ère du Covid-19 : “Ah le confinement, on pourrait dire que la vie s’est arrêtée, les voisins ne se parlent plus… Mais non ! Il semble que ceux qui ont de la veine et possèdent un balcon, peuvent faire beaucoup de choses ‘normales’, que l’on pouvait faire auparavant. Parmi ces gens, Elisha Nochomovitz, un grand sportif, mais aussi un concitoyen honorable, a décidé de rester chez lui, d’être solidaire, et… d’organiser un marathon, sur son balcon de sept mètres (carrés, NDLR) ! Il a donc effectué plus de 6 000 allers-retours : c’est ce que l’on appelle la motivation ! En Italie, les gens chantent de leur balcon pour élever leurs esprits et s’encourager ; en France, ils jouent à “Questions pour un champion”, euh… pardon “Questions pour un balcon”, pour activer leurs neurones. Présenté par le comédien Noam Catorzo, le programme comporte des questions clamées dans une rue parisienne et tout le monde peut y crier sa réponse de son balcon ou par sa fenêtre. Bref, c’est la fin de la discrimination fenêtrée ! Et ceux qui ont besoin de sortir de chez eux, ont inventé des stratégies extraordinaires pour se protéger. Un groupe d’Indiens a pris un petit bain avec des excréments de vaches, ce qui selon eux repousserait le coronavirus. Vous pouvez aussi vous protéger avec des masques cousus grâce à des soutiens-gorges ou des serviettes hygiéniques ; mais n’oubliez pas, il faut utiliser du 100% coton ! Et même si c’est difficile, restez chez vous, ne faites pas comme cet homme anglais, qui s’est déguisé en buisson, ou un Espagnol en chien, pour se promener. Soyons solidaire !

Si certains se badigeonnent avec la “grosse commission” des animaux, d’autres partent dans une quête d’un Graal d’un genre nouveau : le papier toilette. Robin Lemoine : “Le papier toilette, fabriqué au IIème siècle avant Jésus-Christ, est devenu, en l’espace de quelques mois, un objet de convoitise suprême. Ces images de rayons vides et de combat pour s’arracher une dernière feuille ont fait le tour du monde. Après des années et des années d’avancées technologiques, voilà que l’on se rend compte, que se laver convenablement le derrière est l’une des choses les plus importantes pour l’humain. Ou du moins c’est ce qu’il considère comme important. Plusieurs challenges se sont alors construits sur la toile. Celui de faire des jonglages avec, celui de rendre jaloux ses voisins, ou encore de chanter en l’honneur de ce produit non périssable. Sans compter le fabuleux gâteau en forme de rouleaux de PQ marbrés au chocolat, et entouré d’une pâte d’amande blanche ; créé par le pâtissier allemand Tim Kortüm. Mais alors que certains se prennent de peur de ne pas pouvoir montrer leurs fesses propres, ceux qui ont la chance d’être ensemble prennent le temps de se les toucher et de s’aimer. Si fort, si fort qu’une pénurie de préservatif pourrait être possible. Alors pas à cause de vous les amoureux, mais simplement car la Malaisie a stoppé ses usines depuis une semaine, en raison du confinement de sa population. Parmi ces usines, celles du numéro un mondial de la production de préservatifs : Karex Berhad. Les autres pays producteurs de préservatifs, comme la Chine, l’Inde ou la Thaïlande, ont fermé ou pourraient prochainement eux-aussi fermer leurs usines. Des fermetures qui laissent craindre une pénurie mondiale de ce moyen de protection contre les infections sexuellement transmissibles. Une information plus grave que vous ne le pensez. De nombreux experts s’inquiètent notamment d’une pénurie dans les pays les plus pauvres. Alors continuez de vous protéger, c’est important et si impossible soit-il, la meilleure solution reste encore de s’abstenir.

Restons dans la pratique sportive, avec Constance Kampfner qui revient sur un corona politique ; entre désillusions et risques inutiles : “Les Jeux olympiques ont été annulés et pourtant à travers le monde un nouveau sport fait sensation : la course des élus, où les temps de réaction des hommes et femmes politiques de ce monde sont mis sous le feu des projecteurs. 
Bravo à Bolsenaro, qui semblait traîner derrière, mais a pris un grand élan hier en réalisant que le coronavirus représente ‘un grand défi’. On est tous très fier de ses progrès. Boris Johnson lui aussi a pris du retard durant les premiers jours, mais quelques poignées de main et toux douloureuses plus tard, le premier ministre du Royaume-Uni semble avoir accéléré, avec tous les architectes du Brexit toussant à ses talons. Par contre, un dirigeant semble avoir snobé l’invitation. On a demandé au président biélorusse Alexander Lukashenko de se rendre au terrain de course, mais il a été retrouvé sur un terrain de hockey sur glace. Quand on lui a demandé ce qu’il faisait là-bas, il a d’abord fait un énorme câlin à la journaliste, qui a dû se désinfecter pendant les trois heures suivantes, puis il a répondu : ‘N’est-ce pas évident ? Regarde, on est dans un énorme frigo. Les virus n’aiment pas du tout le sorbet.’

Et nous clôturons ce poisson d’avril à la “sauce Covid” avec un peu de bonnes nouvelles, en compagnie de nos reporters Anne Picot et Oliver Little, partis se mettre au vert dans le Loiret : “Il y a beaucoup de choses trop belles pour être vraies dans cette pandémie. En premier lieu, une icone de la musique a publié vendredi une chanson inédite de 17 minutes ! C’était qui Ollie ? C’était le seul et l’unique, Bob Dylan ! Son premier titre depuis huit ans. Il l’a consacré à l’assassinat de John Kennedy, et il chante accompagné aux piano, percussions et violoncelle. Donc un sujet pas très léger, mais 17 nouvelles minutes de Bob Dylan, qui l’eut cru ? Et ensuite, peut-être que ça vous manque, cette pizza à emporter du vendredi. Ou dans le cas d’Anne, son hamburger quotidien de chez Burger King. Oui j’étais vraiment aux anges hier, parce que Burger King a partagé la recette de quatre de ses burgers en attendant la fin du confinement. On a toute l’information dont on a besoin pour se donner l’impression de manger Burger King à la maison. Alors autant ne pas lésiner sur les gros pots de mayonnaise et de cornichons, et devenir créatif ! Et peut-être la meilleure des bonnes nouvelles, pour inciter les gens à rester chez eux : Pornhub Premium est devenu gratuit partout ! Les responsables ont déclaré que l’on peut s’abonner gratuitement au moins jusqu’au 23 avril. Alors profitez-en bien, et restez chez vous !


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *