Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

La Fabrique Urbaine #31 – anachronismes urbains – Cinq dans tes yeux – (la vi(ll)e autrement)

Écrit par sur 27 février 2021

Bienvenue dans ce nouveau numéro de la Fabrique urbaine. Au programme aujourd’hui: deux rencontres : Jean-Marc Offner, suite à la publication de son ouvrage Anachronismes urbains (Presses de SciencesPo) et Hadrien Bels, pour son passionnant roman Cinq dans tes yeux, aux Editions Iconoclaste.

Dans son ouvrage, Jean-Marc Offner déconstruit un par un sept dogmes, hérités des Trente Glorieuses, qui continuent de gouverner villes et territoires, et qui, selon lui, ignorent les réalités d’un XXIe siècle urbain, mobile, connecté, et sont inadaptés aux exigences environnementales.

Ces croyances d’un autre âge appartiennent à la France des Trente Glorieuses, qui se voyait encore rurale et opposait la ville à la campagne. Érigées en dogmes, elles continuent pourtant de gouverner les villes et les territoires.
Jean-Marc Offner les déconstruit pour nous permettre de penser la ville de demain.

Dans Cinq dans tes yeux, l’écrivain Hadrien Bels décrit Marseille, ses vieux quartiers, ses nouveaux bobos. Un premier roman drôle et acide à la langue ultra-contemporaine.

« C’était les années 90, dans le quartier du Panier, à Marseille, au-dessus du Vieux-Port. Il y avait Stress, Ichem, Kassim, Djamel et Ange. Tous venus d’ailleurs, d’Algérie, des Comores ou du Toulon des voyous.

Sur la photo de classe, à l’époque, Stress était facilement repérable, avec sa peau rose. Et sa mère, Fred, issue d’une vieille famille aristocratique, était une figure du quartier. La caution culturelle.

Mais aujourd’hui, les pauvres ont été expulsés du Panier, les bobos rénovent les taudis et les touristes adorent arpenter ses rues tortueuses. Ses anciens potes sont devenus chauffeur de bus, agent de sécurité, dealer ou pire. Un peu artiste, un peu loser, Stress rêve, lui, de tourner un film sur son quartier d’enfance, et de leur faire rejouer leurs propres rôles de jeunes paumés, à coups de scènes colorées et d’arrêts sur image. Les descentes à la plage ou dans les boîtes de nuit, les bagarres et les parties de foot. On retrouve dans cette fresque drôle et acide le Marseille d’hier et d’aujourd’hui, ses quartiers, ses communautés. Tout est roman et tout sonne vrai, dans ce livre à l’écriture ultra-contemporaine, mixée d’arabe. » (NDE)

Invités :

Chronique Les flâneries de Juliette Lechaux-Ewest

  • Perdu dans la ville, Sydney Smith, Kaléidoscope, L’école des loisirs , janvier 2020
  • Enquête au jardin : les empoisonneurs, Guillaume Le Cornec et Romain Veillete aux Editions du Rocher
  • L’autobus de Mexico, Vilma Fuentes, 2008 Babel
  • La ville des enfants pour une (r)évolution urbaine, F Tonucci, Parenthèses, 2019.

Chronique de Xavier Capodano

Xavier Capodano propose Les Parisiens, une obsession française d’Olivier Razemon aux éditions Rue de l’Échiquer.

Olivier Razemon est journaliste free-lance depuis plus de dix ans. Il travaille notamment pour Le Monde et le magazine Géomètre . Voyageur, reporter et observateur du monde d’aujourd’hui, il écrit de nombreux articles sur les transports, l’urbanisme et les modes de vie. Il est aussi le co-auteur du livre Les Transports, la planète et le citoyen aux éditions Rue de l’échiquier.

Les choix musicaux de Carole Carole :

  • Julee Cruise – Summer Kisses
  • Chuck Berry – You never Can Tell

Toutes les émissions de La Fabrique Urbaine sont à retrouver ici


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *