Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

La Conférence sur l’Avenir de l’Europe – Fréquence Europe

Écrit par sur 3 mai 2021

Cette semaine dans Fréquence Europe, Olivier Singer s’intéresse à la Conférence sur l’avenir de l’Europe. En projet depuis près de deux ans, celle-ci sera lancée officiellement le 9 mai à Strasbourg au Parlement européen pour la journée de l’Europe.

En quoi cela consiste une conférence sur l’avenir de l’Europe ? 

A la base, c’est une idée du Président français, Emmanuel Macron qui avait publié en mars 2019, quelques semaines avant les élections européennes et dans le contexte du Brexit une tribune adressée à tous les européens intitulée « Pour une renaissance européenne ». Y figurait la proposition d’organiser une conférence sur l’Avenir de l’Europe qui réunirait les citoyens, la société civile, des experts, mais aussi les institutions européennes elles-mêmes pour discuter ensemble de l’avenir de l’Europe. Cette idée a été reprise dans le programme de l’actuelle Présidente de la Commission Ursula Von der Leyen. Mais comme beaucoup d’autres projets, la Conférence a été retardée par la crise du Covid. Elle n’a cependant pas été abandonnée, le besoin de donner la possibilité aux citoyens de s’exprimer et de faire des propositions pour définir ce que sera l’Union européenne dans les prochaines décennies est toujours nécessaire. 

Et concrètement, comment cette conférence va-t-elle s’organiser pour donner la parole à tous les Européens ? 

Contrairement à ce que l’on pourrait entendre par le mot « conférence » il ne s’agit pas d’un seul événement « d’une grande conférence ». Il s’agit d’un cadre qui permette d’organiser jusqu’au printemps 2022 les échanges entre les citoyens et leurs institutions. Malgré la situation sanitaire et les visioconférences devenues la norme depuis plus d’une année, les institutions européennes espèrent qu’une partie des événements puissent se tenir en présence de public. Mais il est clair que compte tenu des mesures de distanciations sociales et dans le contexte de la pandémie il fallait mettre en cœur du dispositif des outils numériques.  Et c’est à cet effet qu’a été lancé le 19 avril une plateforme numérique multilingue.  

A quoi sert cette plateforme et comment fonctionne-t-elle ? 

Cette plateforme est en fait un site web que l’on peut retrouver à l’adresse futureu.europa.eu C’est l’élément central de la conférence sur l’avenir de l’Europe.

On peut d’abord s’informer et prendre connaissance d’évènements qui sont organisés près de chez vous ou en visio sur des sujets qui vous tiennent à cœur et y participer.

Le deuxième élément de cette plateforme est de permettre de faire des propositions et de débattre en ligne. La plateforme s’articule autour de plusieurs grands thèmes sur les grands enjeux de l’Europe de demain : le changement climatique et l’environnement ; la santé ; une économie plus forte et plus juste ; la justice sociale et l’emploi ; l’UE sur la scène internationale ; Neuf thèmes au total mais en fait tous les thèmes peuvent être abordés puisque le 10ème thème est libre. Donc on y traite de ce que l’on veut. 

Mais la véritable innovation de cette plateforme, c’est son multilinguisme. Pour faciliter les interactions une traduction automatique des contributions a été conçue, permettant d’atténuer la barrière de la langue. Et ce n’est pas un gadget car concrètement les contenus rédigés dans sa langue sont automatiquement traduits par un système très performant de e-translation que la Commission européenne a elle-même développé. Toutes les propositions sont donc ainsi compréhensibles dans les 24 langues de l’Union européenne.  On peut même imaginer un dialogue direct entre un Estonien et en Français qui commenteraient la proposition ou l’avis d’un Italien sur un salaire minimum européen sans partager de langues communes.

Mais Olivier, je ne comprends toujours pas pourquoi vous avez fait le lien entre la Conférence sur l’avenir de l’Europe et le projet de création d’une Super League de football ?

Bizarrement, le hasard a fait que le projet des grands clubs européens de football en faveur de la création d’une Super League fermée sur le modèle du championnat de basket des Etats-Unis a été annoncé le 19 avril, le jour du lancement de la Plateforme numérique sur l’avenir de l’Europe dont personnes sauf les initiés aux questions européennes avaient peut-être eu connaissance.  

Dès l’annonce de la création par 12 grands clubs de cette super league, supporters, dirigeants de club amateurs, joueurs, entraineurs, jusqu’aux chefs d’Etats eux-mêmes, tous se sont exprimés sur ce sujet au point que ce projet soit finalement abandonné. 

Alors qu’avec cette conférence sur l’avenir de l’Europe les citoyens de toute l’Europe sont pour la première fois en mesure, de donner leur avis sur tous les sujets qu’ils jugent importants et de dire quelle Europe ils souhaitent pour l’avenir et cela dépasse largement le football.

Comment fait-on si on souhaite prendre part à la Conférence sur l’avenir de l’Europe ?

Rendez-vous sur futureu.europa.eu vous aurez accès à toutes les informations pour participer au débat, connaitre les évènements, et bien entendu faire vos propres propositions, commenter ou simplement liker celles des autres.  

Au printemps 2022, alors que la France assurera la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne, les conclusions devraient être connues et devront traduire les principales propositions et questions des Européens.

Ce qui est certain, c’est que plus le niveau d’implication des citoyens sera important, plus il sera difficile de ne pas tenir compte de leurs aspirations.

Fréquence Europe est une chronique européenne réalisée par Radio Judaïca et le Centre Europe Direct de Strasbourg.

Pour retrouver l’intégralité des chroniques “Fréquence Europe”, rendez-vous ici

 © European Union, 2021 / Source: EC – Audiovisual Service / Photographer: Etienne Ansotte


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *