Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Programme musical

16:00 18:00

Background

L’esclavage, la traversée des mémoires

Écrit par sur 20 mai 2021

18 février 1999 : la députée de la Guyane, Christiane Taubira proposait à l’Assemblée nationale un texte de loi reconnaissant l’esclavage comme crime contre l’humanité. Cette loi fut votée par le Parlement le 10 mai 2001 et promulguée le 21. 

Cela fait vingt ans cette année

Je m’appelle Mathilde Avice, je suis née à Nantes en 1998, l’année du 150e anniversaire de l’abolition de l’esclavage. Aujourd’hui journaliste débutante, on m’a confié la tâche de réaliser une série de podcasts sur les vingt ans de la loi Taubira. Et à vrai dire, malgré mes études d’histoire, je ne savais même pas que cette loi existait. 

Me voilà donc partie pour remonter les fils du temps et des mémoires

L’histoire de la traite des esclaves Noirs par les Occidentaux qui a eu lieu du XVe au XIXe siècle est un phénomène complexe. Mais pourquoi et comment ces mémoires se sont-elles, comme soudainement, réveillées après 150 ans de silence ? Comment nous invitent-elles à réinterroger le monde qui nous entoure : notre rapport à l’espace public, aux autres, à la différence ?

Pour répondre à ces questions, je vous propose tout au long de cette série de podcasts en 4 épisodes de briser le silence, de rencontrer les acteurs de ces mémoires, de soulever les débats, de faire apparaître les convergences… pour libérer la parole, pour apprendre et pour comprendre.

Les épisodes :

Épisode 1 : Briser le silence

L’histoire de la traite des esclaves par les Occidentaux se caractérise surtout par le long silence qui a suivi les abolitions au XIXe siècle. Dans le premier épisode, je vous invite au Château des ducs de Bretagne à Nantes, là où la mémoire sur cette histoire a émergé de sa longue torpeur. Je vous propose en partant de ce site, de chercher à comprendre ce qui s’est passé pendant ces siècles de traite, pourquoi un si long silence a suivi et comment les mémoires se sont réveillées.

Intervenant·es :

  • Krystel Gualdé – directrice scientifique du musée d’histoire de Nantes
  • Bernard Michon – maître de conférences en histoire moderne à l’Université de Nantes et membre du conseil scientifique de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage
  • Virginie Chaillou-Atrous – chercheuse et enseignante en histoire contemporaine à l’Université de Nantes, spécialiste de la Réunion et de l’océan Indien 
  • Jean-François Manicom – artiste guadeloupéen et lead curator de l’International Slavery Museum de Liverpool 
  • Karfa Diallo – président fondateur de l’association bordelaise Mémoires et Partages
  • Françoise Vergès – politologue, chercheuse et ancienne présidente du Comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage
  • avec la participation de Sofia Pavanini

Extraits sonores :

  • Extrait du discours de proposition de loi par Christiane Taubira le 18 février 1999 à l’Assemblée nationale 
  • JT soir France 3 Pays de la Loire du 5 décembre 1992, INA 
  • Aimé Césaire dans le reportage d’Euzhan Palcy, Aimé Césaire une voix pour l’histoire, 1995

Ressources complémentaires :

Épisode 2 : Montrer l’invisible

Les mémoires ne s’écoutent pas seulement, elles se donnent aussi à voir. Celles de l’histoire de la traite des esclaves par les Occidentaux nous invitent à réinterroger notre rapport à l’espace qui nous entoure. Dans le deuxième épisode je vous emmène visiter l’île Feydeau à Nantes pour observer la place qu’occupe l’esclavage dans l’espace public. Faut-il déboulonner les statues ? Faut-il débaptiser les noms de rues ? Quels sont les acteurs de ces débats ? Autant de questions que je vous propose d’aborder et d’explorer. 

Intervenant·es :

  • Françoise de Cossette – guide conférencière
  • Renaud Hourcade – chargé de recherche au CNRS 
  • Jean-Marc Ayrault – président de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, ancien Premier ministre et ancien maire de Nantes 
  • Karfa Diallo – président fondateur de l’association bordelaise Mémoires et Partages
  • Françoise Vergès – politologue, chercheuse et ancienne présidente du Comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage
  • Krystel Gualdé – directrice scientifique du musée d’histoire de Nantes
  • Jean-François Manicom – artiste guadeloupéen et lead curator de l’International Slavery Museum de Liverpool 
  • Avec la participation de Laurent Petetin

Extraits sonores :

  • BLM protesters pull down statue of Edward Colston before throwing it into river in Bristol – The Sun (7 juin 2020)
  • Les auteur(e)s de la destruction des statues de Victor Schoelcher parlent, vidéo repostée par Radio Mayouri Campus le 26 mai 2020 
  • Extrait du discours d’Emmanuel Macron du dimanche 14 juin 2020 posté par le Parisien

Ressources complémentaires :

Épisode 3 : Reconnaître le crime

Il y a vingt ans, la France a déclaré que « la traite négrière transatlantique et l’esclavage perpétrés à partir du XVème siècle constituent un crime contre l’humanité ». Mais pourquoi condamner des crimes qui appartiennent au passé ? Dans ce troisième épisode, je pars du mémorial de l’abolition de l’esclavage de Nantes pour retracer l’histoire de la loi Taubira, ce qu’elle a mis en place, ses conséquences et ses limites. 

Intervenant·es :

  • Michel Cocotier – président de l’association Mémoire de l’Outre-Mer 
  • Françoise Vergès – politologue, chercheuse et ancienne présidente du Comité pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage
  • Virginie Chaillou-Atrous – chercheuse et enseignante en histoire contemporaine à l’Université de Nantes, spécialiste de la Réunion et de l’océan Indien 
  • Renaud Hourcade – chargé de recherche au CNRS 
  • Jean-Marc Ayrault – président de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, ancien Premier ministre et ancien maire de Nantes 
  • Karfa Diallo – président fondateur de l’association bordelaise Mémoires et Partages
  • Avec la participation de Berfin Topal 

Extraits sonores :

  • La marche des Libertés le 23 mai 1998 extrait du reportage d’Arnaud Ngatcha et de Jérôme Sesquin  “Noirs, l’identité au cœur de la question noire”
  • Lecture du Code Noir promulgué par Louis XIV en 1685 dans l’album The Routes of Slavery de Jordi Savall (7 février 2017)

Ressources complémentaires :

Épisode 4 : Dévoiler les héritages

Nombreux sont les héritages légués par l’histoire de la traite des esclaves par les Occidentaux, des bons comme des mauvais. Dans ce dernier épisode, je vous emmène découvrir l’installation “Le liseur aux canaris” au-dessus de la librairie Coiffard à Nantes. En partant de cette œuvre je vous propose d’observer où se situent ces différents héritages, de la culture au racisme, et les actions qui sont mises en place pour les dévoiler. 

Intervenant·es :

  • Stéphanie Hanet – chargé de la communication et des partenariats de la librairie Coiffard 
  • Henri Arnerin et Serge Ajax – président et vice-président de l’association Les amis du bèlè 
  • Michel Cocotier – président de l’association Mémoire de l’Outre-Mer 
  • Bernard Michon – maître de conférences en histoire moderne à l’Université de Nantes et membre du conseil scientifique de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage
  • Karfa Diallo – président fondateur de l’association bordelaise Mémoires et Partages
  • Virginie Chaillou-Atrous – chercheuse et enseignante en histoire contemporaine à l’Université de Nantes, spécialiste de la Réunion et de l’océan Indien 
  • Jean-François Manicom – artiste guadeloupéen et lead curator de l’International Slavery Museum de Liverpool 
  • Krystel Gualdé – directrice scientifique du musée d’histoire de Nantes

Extraits sonores :

  • Lecture des Indes d’Edouard Glissant par Sophie Bourrel posté par l’Institut du Tout-Monde le 18 juin 2014 
  • Manifestations massives contre le racisme dans le monde, des heurts dans certaines villes, reportage France 24 diffusé le 7 juin 2020 
  • Intervention d’Edouard Glissant sur la tolérance sur la scène des Bouffes du Nord en 2007

Ressources complémentaires :

Musiques : Oh Freedom! – Golden Gospel Singers | The Braying Mule – Ennio Morricone | Solomon in Chains – Hans Zimmer | Chant de marin. Esclavage – Jean-Christophe Jehanne | Ansanm Pou Dèmen – Henri Louis et Jocelin Virapin | 22 mai – Ti Raoul Grivalliers | I wish I knew how it would feel to be free – Nina Simone | Sinanon Saran (Chant de griot) – Jordi Savall | Évolution ? – Kan’nida | Esclavage “Djonya” – Fatoumata Diawara | Working Man – Bo Diddley | The Slave – The Mighty Sparrox | Hymne à la joie – Richard Razaf Trio | Jim Crow – the Union Boys | Swaré bèlè des Amis du Bèlè (avril 2012) | A change is gonna come – Sam Cooke | Redemption song – Bob Marley and the Wailers

La série de podcasts “L’esclavage, la traversée des mémoires” a été écrite et réalisée par Mathilde Avice en mai 2021 et produite par euradio.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *