Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

SOTEU 2021 : nous sommes l’avenir de l’Europe !

Écrit par sur 16 septembre 2021

L’Académie euradio réagit au Discours d’Ursula von der Leyen sur l’état de l’Union

Au lendemain du discours sur l’état de l’Union de l’Europe, euradio donne la parole aux jeunes apprentis journalistes de son académie. La trentième promotion vient de débuter sa formation. Tous sont acteurs de la construction européenne qu’ils défendent avec conviction. Mais les réactions sont mitigées pour cette jeune team.

Laura Léger, vous êtes franco-belge, quelles ont été les annonces de la Présidente de la Commission européenne pour la jeunesse ?

Ursula von der Leyen a présenté les jeunes comme “l’avenir”, je cite. La génération qui a “tellement sacrifié pour préserver la sécurité des autres” est quasi absente des discussions, des conférences sur l’avenir de l’Europe et même plus généralement des bureaux de vote. (…) La présidente nous dit : “notre Union sera plus forte si elle ressemble davantage à la prochaine génération : réfléchie, déterminée, bienveillante, ancrée dans des valeurs et audacieuse dans l’action”… C’est beau, il s’agirait maintenant d’y croire !

Camille Knight vous êtes franco britannique, on s’y attendait, l’immigration et la demande d’asile ont été évoqués par la présidente de la Commission européenne, quelle analyse faites-vous de cette thématique ?

Ce qui est frappant c’est qu’Ursula von der Leyen parle beaucoup de protection des frontières mais pas d’accueil. La priorité est plutôt d’empêcher une vague de migration comme celle qu’on a connue en 2015 après la crise syrienne. (…) L’Europe préfère donc payer qu’accueillir, une tendance très présente aussi dans le pacte de migration et d’asile proposé par la Commission l’année dernière.

Morgane Anneix vous êtes franco luxembourgeoise. Comment Ursula Von der Leyen a-t-elle parlé d’environnement ?

Où est donc passée l’ambition environnementale de l’UE ? (…) Déjà le temps du discours, de onze minutes consacrées l’année dernière à l’écologie et au Pacte vert pour l’Europe, est passé à six cette année. L’écologie serait donc moitié moins importante ? Sur le contenu on dirait une pâle copie, une redite presque, de l’allocution de l’année dernière. (…) Plus qu’un bilan de ce qui a déjà été fait, j’aurais donc aimé entendre de nouvelles annonces (…) Car comme le dit très bien la Présidente de la Commission, “il est temps d’agir” : autant pour la planète que pour notre Union !

Terence Chan, vous êtes britannique Hongkongais, et vous vous êtes intéressé à la relation de l’Europe au reste du monde.

L’Europe est-elle meilleure que le reste du monde ? Ursula von der Leyen a longuement listé les exploits de l’année passée, 700 millions de doses de vaccin contre la Covid-19 livrées au reste du monde (…) l’Europe se montre plus forte et avancée que jamais, ou du moins essaie de l’être. La présidente de la Commission a donné beaucoup de détails de ce qui est fait en Europe et assez peu pour le reste du monde. Surtout, Ursula von der Leyen joue la carte du -parler sans nommer-. Elle ne parle pas par hasard des produits issus du travail forcé, mais sans désigner à qui elle fait allusion… Surprise, c’est la Chine ! La position de l’UE envers l’Empire du Milieu reste assez prudente, et même ambigüe. Sans consensus des 27 pays membres, il sera difficile de parler d’une même voix sur cette thématique.

Échanges réalisés par Laurence Aubron


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *