Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

SOTEU 2021 : notre expertise

Écrit par sur 17 septembre 2021

Nous revenons sur le discours de l’état de l’Union donné mercredi par Ursula von der Leyen au Parlement européen avec les jeunes apprentis journalistes de l’académie euradio. La team est allée chercher des experts pour analyser les propos tenus par la présidente de la commission.

Laura Léger, vous vous êtes intéressée au projet de défense européenne évoqué par Ursula von der Leyen.

Pour en apprendre plus sur ce gros sujet qu’est la défense européenne, j’ai contacté Federico Santopinto, un chercheur du GRIP, un groupe de recherche sur la paix et la sécurité internationale basé à Bruxelles. Spécialiste de l’intégration européenne dans le domaine de la défense et de la politique étrangère, notre expert nous en dit plus sur les coulisses d’un projet vieux de 20 ans.

Cela fait plus de 20 ans que les européens tentent de mettre en place une politique de défense commune, ce qui n’est pas une armée commune. Il s’agit plutôt de coordonner leur politique de défense pour avoir des systèmes militaires interopérables entre eux, et pouvoir agir ensemble face aux crises en dehors des frontières de l’Union européenne.

Federico Santopinto

Terence Chan, les Etats-Unis sont un partenaire historique pour l’Europe. Qu’est-ce que la présidente de la Commission européenne a dit par rapport aux relations transatlantiques ?

J’ai discuté avec le professeur Lars Klein de l’université de Göttingen en Allemagne, spécialiste en culture et politique européenne. Une interview réalisée en anglais.

It was the State of the Union, so you would expect it to be boring and pragmatic, but I think it was cleverly built. I mean, she (Ursula von der Leyen) was announcing the major issues that we’re focusing on. […] There’s certainly a form of rapprochement (between the US and the EU), but I’m not sure wether there can be a return to the West and the transatlantic as we knew it.

Lars Klein

Morgane Anneix, sans surprise, la présidente de la Commission européenne a évoqué dans son discours de mercredi le projet phare de son mandat, le Pacte Vert pour l’Europe.

Exactement et j’ai contacté à cette occasion Alessandra Donati, spécialiste en droit de l’Union européenne, notamment en matière d’environnement. Elle est chercheuse à l’Institut Max Planck de Luxembourg et également enseignante à l’université de Luxembourg et à Sciences Po Nancy.

Le Pacte Vert c’est le plan d’action de l’Union européenne en matière d’environnement et de changement climatique. Il a été adopté à partir de 2019, puis déployé, par toute une série d’actions, en 2020-2021. Pour l’expliquer de manière simple, c’est le plan d’action qui va transformer l’Europe dans les années à venir.

Alessandra Donati

Camille Knight, vous avez suivi de près la question migratoire évoquée par Ursula von der Leyen dans son discours de mercredi.

J’ai contacté Matteo Di Maio, il est diplômé en droit international et spécialiste en droit d’immigration. Il a travaillé au sein du ministère de l’intérieur en Italie en 2018 pour gérer les demandes d’asile. Aujourd’hui il nous éclaire sur le nouveau pacte de migration et d’asile proposé par la Commission. Une interview réalisée en anglais.

I believe we have limitations. It’s a huge opportunity that the European commission has missed. This new pact on migration does not have a long term perspective. […] This lack of perspective is quite depressing since it comes from the highest political authority within the EU.

Matteo Di Maio

© European Union 2019 – Source: EP


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *