Nantes

by Euradio

En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background

Les 1001 héroïnes de Eléonore Stevenin – Edie #5

Écrit par sur 9 novembre 2021

Bonjour et bienvenue dans cet épisode de 1001 héroïnes, une chronique qui vous fait découvrir chaque semaine des héroïnes européennes de livres ou de films ! 

Je m’appelle Eléonore, je suis militante féministe et j’ai cofondé le site 1001 héroïnes.fr. Parce qu’en tant que femme, j’en avais marre des représentations stéréotypées, de la femme potiche, super sexy, toujours parfaite. D’ailleurs, peut-être que vous l’avez remarqué, les femmes, au cinéma, sont éternellement jeunes et belles, toujours minces, toujours parfaites. Et c’est un scandale quand une femme ne correspond pas à ce qu’on attend d’elle.

Il y a quelques mois, la formidable Andie Mc Dowell a osé se présenter sur le tapis rouge du festival de Cannes avec des cheveux blancs, et quel scandale, les réseaux sociaux et les médias en ont parlé pendant des jours, c’était inimaginable ! La jeunesse, elle fait vraiment partie intégrante de la beauté attendue des femmes. Voir une femme ridée, c’est vraiment rare à la télé et au cinéma. Et même pour interpréter des femmes plus âgées, des cinquantenaires, des mères de famille, des “amours de jeunesse”, ce sont des actrices plus jeunes qui sont sollicitées.

On l’a vu récemment avec le film Eiffel et son actrice Emma Mackey, censée interpréter à 25 ans une femme d’une quarantaine d’année. Alors qu’on estime qu’une femme majeure sur deux a plus de 50 ans en France, seuls 6% des rôles sont attribués à des actrices de plus de 50 ans au cinéma ! Pourtant, vieillir, c’est la réalité ! Et comment se construire des représentations positives si les femmes de plus de 50 ans sont complètement invisibilisées ?

Bonne question… alors, une idée d’oeuvre à nous proposer pour contrer ces stéréotypes ? 

Absolument ! En créant 1001 héroïnes, on a eu envie de partir à la recherche de femmes plus âgées. Et même de vieilles femmes, celles qui ont l’âge de nos grands-mères, de nos arrières-grands-mères. Et un de mes films préférés de ces dernières années met justement en scène une femme âgée, octogénaire, jouée par une femme du même âge. Ce film, c’est Edie (Edith en chemin vers son rêve pour son titre français). Réalisé par Simon Hunter en 2017, au Royaume-Uni, il raconte la géniale histoire d’une randonnée en Ecosse. 

Le film commence avec Edie, qui se retrouve seule après la mort de son mari, qui était un homme contrôlant, peut-être même violent. Sa fille ne l’imagine pas rester seule, et projette de l’envoyer dans une maison de retraite… Edie refuse, tente de convaincre sa fille qu’elle peut rester seule. Et puis surtout, un regret la hante : 30 ans auparavant, elle projetait de réaliser l’ascension du mont Suilven en Écosse, mais son mari lui avait interdit. Pour ne pas regretter davantage, Edie prend alors une folle décision : réaliser cette ascension maintenant, à plus de 80 ans !

Une héroïne vraiment inspirante donc !

Oui, vraiment ! Dans son aventure, je précise qu’Edie est accompagnée par Jonny, qui sera son guide et l’aidera à se préparer. Et si le jeune homme est au départ peu confiant dans la réalisation de l’ascension, c’est la détermination d’Edie qui le fera progressivement changer d’avis… et se poser des questions sur sa propre vie. Ce duo incongru est l’occasion d’évoquer les relations parfois compliquées entre générations, les incompréhensions qui peuvent émerger ! 

J’ai adoré ce film parce qu’il procure un sentiment de liberté incroyable. Il transmet de l’espoir et même du pouvoir : après ce film, j’avais l’impression de pouvoir faire tout ce que je voulais, même les choses les plus folles, que je m’étais peut-être empêché de faire par le passé. J’avais envie de gravir des montagnes moi aussi ! 

Bref, c’est un film résolument optimiste, avec les sublimes paysages d’Ecosse en toile de fond, joué magnifiquement par la formidable actrice Sheila Hancock qui a elle-même gravi le Mont Suilven pour les besoins du film ! Je vous préviens, le film n’est pas forcément facile à trouver, il est sorti au cinéma tardivement en France et dans très peu de salles. En ce moment, on le trouve en location sur le site de son distributeur, Jupiter Films, sous le titre “Edith en chemin vers son rêve”

Et pour découvrir d’autres héroïnes inspirantes, de tous les âges, on vous donne rendez-vous sur le site 1001heroines.fr !

A la semaine prochaine !


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *